Le CAC affiche son optimisme

La Bourse de Paris a clôturé en nette hausse mardi, affichant son optimisme avant 3 jours chargés, soutenue par de bons résultats d’entreprises et profitant d’un léger apaisement de la tension en Ukraine après les propos de Moscou.

L'indice CAC 40 a pris 0,83 % à 4 497,68 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,6 milliards d'euros, le DAX 1,46 % à 9 584,12 points et le Footsie, 1,04 % à 6 769,91 points.

Après avoir ouvert en hausse, la CAC 40 est repassé momentanément en zone négative avant de rebondir fortement au-dessus de 4 500 points pour la première fois depuis septembre 2008 pour finir légèrement en dessous, en fin de séance.

Les investisseurs ont profité de la publication de résultats d’entreprises plutôt encourageants et des propos du ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou qui a de nouveau « assuré que les forces russes n'envahiront pas l'Ukraine » pour pousser leurs pions plus avant.

Pour repasser et rester au dessus des 4 500 points, les investisseurs vont attendre à partir d’aujourd’hui la publication d’un certain nombre d’informations macroéconomiques avec la publication des chiffres de la croissance du premier trimestre aux Etats-Unis et ceux de l’inflation en zone euro avant jeudi, la conférence de presse de Janet Yellen, présidente de la FED et vendredi, le rapport mensuel sur l’emploi aux Etats-Unis.

Les indicateurs publiés hier n’ont pas eu de réelle influence sur la tendance. Tout au plus, les investisseurs auront préféré la hausse du moral des ménages allemands à la baisse de ceux des français. De même, les inquiétudes de la BCE concernant la nouvelle baisse de l’octroi de crédits au secteur privé est passé inaperçue ainsi que la hausse du chômage en Espagne.

Outre-Atlantique, les indicateurs du jour se sont affichés de manière contrastée sans toutefois, à l’image des marchés européens, avoir un impact important sur la tendance. Les prix des logements ont progressé en février pour le 25e mois consécutif alors que le moral des ménages s’est replié de manière inattendue en avril.

Wall Street a aussi progressé soutenu par le rebond de quelques valeurs du secteur des technologies qui s’étaient fortement repliées ces derniers semaines comme Facebook, Tesla Motors et LinkedIn.

Le Dow Jones a pris 0,53% à 16 535,37 points, le S&P 500 0,48 % à 1 878,33 points et le Nasdaq 0,72%, 4 103,54 points.

Parmi les valeurs françaises, Orange a pris 3,32% à 11,20 euros, après la confirmation de ses objectifs annuels notamment, la stabilisation de sa marge d'exploitation (Ebitda) au premier trimestre.

Essilor a gagné 1,54% à 77,37 euros. Le groupe a publié un chiffre d'affaires de 1,32 milliard d'euros pour le premier trimestre, en hausse de 3,6% sur un an et confirmé ses objectifs pour l’exercice.

PSA Peugeot Citroën a perdu 2,38% à 12,73 euros après l'annonce du lancement de son augmentation de capital de 3 milliards d’euros.

Imerys a pris 4,59% à 63,59 euros, soutenu par la hausse de son bénéfice net de plus de 10% au premier trimestre.

Gameloft a gagné 5,11% à 7,20 euros après la publication de ventes en progression de 4% à 56,2 millions d’euros au premier trimestre et l’annonce de la sortie de plusieurs blockbusters en 2014.

Eramet a reculé de 3,79% à 94,00 euros, après l’annonce d’une baisse de son chiffre d'affaires de 10% sur les trois premier mois de l'année.

Alstom restait toujours suspendu jusqu’à aujourd’hui, suite aux offres de Siemens et General Electric, alors que devait se tenir hier soir  un conseil d'administration crucial et après que l’AMF eut demandé que les offres soient clairement identifiées pour permettre une reprise de la cotation ce jour.

Enfin, Transgène a perdu 15,24% à 9,29 euros après la décision du groupe pharmaceutique suisse Novartis de rechercher un autre partenaire pour développer le produit d'immunothérapie des cancers TG4010.

L’Euro s’est replié sensiblement à 1,3812 Dollar. L’or est resté quasi inchangé à 1 295,86 dollars l’once et le WTI, échéance juin 20104, a reculé à 100,47 dollars le baril après une journée volatile.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.