Les marchés terminent la semaine en territoire positif

Le CAC 40 a clôturé la séance de vendredi en progression de 0,55% à 5.034,06 points, dans un volume d'échanges nourri de 4,7 milliards d'euros.

Les marchés terminent la semaine en territoire positif

La Bourse de Paris a ouvert en territoire positif la séance et a poursuivi sur sa lancée positive, ralentissant temporairement la cadence après le principal indicateur américain du jour.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 0,21% tandis que Londres a lâché 0,58%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a gagné 0,25%.

Le marché a été soutenu par le recul de l'Euro et les investisseurs parient manifestement sur un déblocage concernant l'épineux dossier grec (les rumeurs de démission de Yanis Varoufakis ont été démenties), considérant que, comme le rappellent les analystes de Barclays Bourse, le pays a 'jusqu'à lundi pour soumettre une liste exhaustive de réformes à ses partenaires afin d'obtenir une nouvelle aide financière'.

Son ministre de l'Economie Yanis Varoufakis s'est quant à lui déclaré optimiste, indiquant qu'un accord devrait être conclu la semaine prochaine.

Les opérateurs ont  également fait fi de l'offensive menée au Yemen par l'Arabie Saoudite et ses alliés (Emirats, Qatar), parmi lesquels les Etats-Unis (même les spécialistes de l'or noir relativisent l'incident: le baril a reperdu 3% à New York, à 49,8$).

Sur le front macroéconomique, la croissance économique s'est poursuivie aux Etats-Unis au quatrième trimestre 2014 mais a ralenti sa course, à 2,2%, décevant les analystes qui espéraient légèrement mieux (+2,4%).

Par ailleurs, le moral des ménages américains s'est affiché en baisse en mars (91,2 contre 95,4 en février), surprenant les analystes, selon une première estimation publiée vendredi par l'Université du Michigan.

Dans ces conditions, Wall Street a progressé vendredi, sans pour autant effacer plusieurs reculs consécutifs, dans un marché qui tentait de profiter d'une actualité limitée pour trouver un équilibre: le Dow Jones a pris 0,19% à 17.712,66 points, le Nasdaq 0,57% à 4.891,22 points et l'indice S&P 500 a avancé de 0,24%, à 2.061,02 points.

Du côté des valeurs, M6 (+1,06% à 18,64 euros) et TF1 (+2,67% à 16,51 euros) ont profité d'un commentaire favorable du courtier Exane BNP Paribas.

Vivendi a abandonné 1,15% à 22,70 euros. Bolloré (-0,67% à 4,92 euros) a porté sa participation dans le groupe de médias à 10,2% contre 8,15% auparavant.

Genfit a chuté de 44,33% à 28,31 euros, les résultats d'une étude ayant été fraîchement accueillis par le marché.

Les valeurs du secteur pétrolier et parapétrolier ont reculé à l'image de Technip (-2,27% à 57,26 euros), Vallourec (-2,22% à 22,45 euros) et CGG (-2,80% à 5,38 euros).

Cegedim a perdu 1,47% à 31,50 euros après avoir creusé sa perte nette part du groupe en 2014.

Adocia a lâché 2,28% à 51,01 euros après avoir levé 31,96 millions d'euros à l'occasion d'un placement d'actions nouvelles auprès d'investisseurs privés, dont les fonds KKR et Alken Asset Management.

Sur le marché des changes, l'euro s'est stabilisé face au dollar vendredi, vers 21H00 GMT (22H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0890 dollar, contre 1,0884 jeudi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.