Le CAC 40 se replie en attendant la FED

La Bourse de Paris a clôturé en baisse lundi dans une séance qui s'est repliée en bon ordre avant une semaine chargée en rendez-vous macro-économiques dont notamment, la réunion de la banque centrale américaine mercredi.

L'indice CAC 40 a perdu 0,48 % à 4 251,61 points dans un volume d'échange faible de 2,2 milliards d'euros, le DAX 0,08% à 8978,65 points alors que le Footsie, grignotait 0,07 % à 6725,82 points.

Depuis quelques jours, le marché manque de stimuli pour pousser plus avant ses velléités haussières. Entre les chiffres de l'emploi pour le mois de septembre aux Etats-Unis apparus mitigés qui montrent une croissance américaine moins forte que prévue et les derniers indices allemands, PMI et IFO, en berne, les investisseurs préféraient prendre quelques bénéfices en attendant les décisions provenant de la réunion de la banque centrale américaine mercredi.

Selon une majorité d'observateurs, alors que le «shutdown» a eu un impact négatif sur la croissance de l'économie américaine et que fondamentalement aucun problème de fond et sur le budget et sur la dette n'est réglé. La FED devrait poursuivre ses rachats massifs de bons du trésor et de titres hypothécaires qui ont largement contribué à la bonne tenue des marchés au cours des derniers mois.

Les deux indicateurs macro-économiques publiés hier aux Etats-Unis sont apparus contradictoires. D'un côté, la production industrielle a progressé plus qu'anticipé par le consensus. De l'autre, les ventes de logement en septembre ont chuté au-delà des prévisions.

De fait, Wall Street a affiché sa prudence lundi. Le Dow Jones est resté stable à 15 568,93 points, le S&P 500 a pris 0,13 % à 1762,11 points et le NASDAQ a reculé de 0,08% à 3940,13 points.

Du côté des valeurs françaises, PSA Peugeot Citroën a fortement chuté de 5,75 % à 9,38 euros. Zhu Fushou, le directeur général de Dongfeng, a indiqué dimanche que son groupe n'avait pas encore décidé d'investir ou non dans PSA. Dans la foulée, Renault a également perdu 3,72 % à 63,65 euros.

 

Aréva a bondi de 3,78 % à 16,74 euros après la signature ce week-end d'un partenariat stratégique avec le Mongol Mon-Atom et le Japonais Mitsubishi Corporation pour l'exploitation de deux gisements d'uranium dans le sud-est de la Mongolie.

Lagardère a perdu 2,49 % à 26 euros alors que le groupe va céder pour 1,02 milliard d'euros à Vivendi sa part de 20% dans Canal+ France.

CapGemini s'est affaissé de 0,14 % à 46,85 euros après un abaissement de recommandation à « neutre » contre « sur pondérer » par HSBC.

Unibail-Rodamco s'est légèrement replié de 0,21 % à 195,05 euros après un chiffre d'affaires en progression de 4,3% à 1,27 milliard d'euros pour les neuf premiers mois de l'année 2013.

Veolia Environnement a abandonné 1 % à 12,85 euros faisant également les frais d'un abaissement de recommandation de Crédit Suisse de « neutre » à « sous-performance », conseillant aux investisseurs de se reporter sur GDF/Suez. Ce dernier a pris 1,41 % à 12,96 euros.

Enfin, Bongrain a pris 2,90 % à 53,50 euros après l'annonce d'une hausse de 6,8% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre.

L'Euro a reculé à 1,3785 $. L'or a légèrement progressé à 1 352,55 $ l'once et le WTI, échéance décembre 2013, à 98,52 $ le baril.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.