Les Bourses se replient avant le verdict de la FED

L’indice phare de la Bourse de Paris s'est replié de 1,02% à 4.847,07 points, dans un volume d'échanges modéré de 3,3 milliards d'euros.

Les Bourses se replient avant le verdict de la FED

Le marché est sur la défensive depuis le début de la semaine, après avoir bondi de près de 5% au total jeudi et vendredi derniers.

Parmi les autres marchés européens, Londres a perdu 0,81% et Francfort 1,01%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a reculé de 0,98%.

Les investisseurs sont aussi dans l'expectative avant les conclusions d'une réunion de la banque centrale américaine dans un contexte où les indicateurs macroéconomiques semblent se dégrader aux Etats-Unis.

La réunion de la Fed a débuté hier soir pour s'achever aujourd’hui après la clôture des marchés européens par un communiqué, mais sans conférence de presse de sa présidente Janet Yellen.

Les investisseurs s'attendent à un statu quo, mais chercheront des éléments sur le calendrier de la remontée des taux.

Coté statistiques, les indicateurs du jour, dont le ralentissement un peu plus marqué que prévu de la croissance du Royaume-Uni à 0,5% au troisième trimestre, ont eu un peu d'impact sur la tendance.

Aux Etats-Unis, le moral des ménages a baissé davantage que prévu en octobre, tandis que les commandes de biens durables ont reculé en septembre, plombées par le secteur des transports.

Dans ces conditions, la Bourse de New York a fini en baisse, prudente avant les résultats d'Apple, le Dow Jones a cédé 0,24% à 17.581,43 points, le Nasdaq s’est stabilisé (-0,09% à 5.030,15 points) et l'indice S&P 500 a cédé 0,26%, à 2.065,89 points.

Les investisseurs ont par ailleurs continué d'être attentifs aux publications d'entreprises, qui s'intensifient sur la cote.

Parmi les valeurs, Aperam a souffert (-4,55% à 28,98 euros) d'un abaissement de recommandation par Goldman Sachs. Dans la foulée, ArcelorMittal a lâché 5,31% à 5,06 euros.

Le secteur pétrolier a été pénalisé par la nouvelle baisse des cours du brut. Total a perdu 2,19% à 43,64 euros, CGG 5,24% à 3,58 euros, Maurel et Prom 5,13% à 3,29 euros et Vallourec 7,20% à 9,62 euros.

De même, Technip a lâché 3,71% à 45,64 euros malgré le gain auprès du consortium Libra Oil & Gas d'un contrat pour le développement du gisement pétrolier brésilien Libra.

Axa a finalement reculé de 1,37% à 23,83 euros. L'assureur a généré un chiffre d'affaires de 76 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, en hausse de 9% par rapport à la même période de 2014.

Air Liquide a fini en hausse de 0,73% à 117,25 euros après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 7,8% au troisième trimestre et confirmé son objectif annuel de croissance du bénéfice net.

Aux Etats-Unis, les prix de l’action Apple ont progressé de  plus de 2% après la clôture à Wall Street à l'annonce d'un chiffre d'affaires et d'un bénéfice supérieurs aux attentes sur le trimestre clos le 26 septembre, avec notamment un bond de 36% des ventes de l'iPhone.

Sur le marché des changes, l'euro restait stable face au dollar mercredi. Vers 08H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,1042 dollar contre 1,1041 la veille au soir.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.