Le CAC rebondit prudemment

La Bourse de Paris rebondissait prudemment lundi matin portée par l’actualité des rapprochements d’entreprises et faisant fi de l’augmentation de la tension en Ukraine à l’entame d’une semaine riche en indicateurs de part et d’autres de l’Atlantique.

A mi-séance, l'indice CAC 40 prenait 0,44 % à 4 463,15 points, le DAX 0,89 % à 9 484,77 points et le FTSE 100, 0,35 % à 6 708,79 points.

Les grandes manœuvres sur le front des fusions et acquisitions soutenaient les marchés ce matin en Europe. AstraZeneca s’adjugeait 15 % après que son concurrent américain Pfizer eut confirmé ce matin, être prêt à mettre plus de 100 milliards de dollars sur la table pour l’acquisition du géant britannique afin de donner naissance à un nouveau mastodonte mondial de la pharmacie. En France, le feuilleton Alstom se poursuivait avec la rencontre à l’Elysée ce matin, du président de la République, François Hollande et du patron de General Electric, Jeffrey Immelt. Alors que le titre Alstom était toujours suspendu, Bouygues, son actionnaire principal, progressait de 3,45 % à 32,70 euros.

L’évolution de la situation ukrainienne qui avait freiné le marché parisien vendredi passait au second plan ce matin alors que la tension a de nouveau progressé ce week-end. Les Etats-Unis et l'Union européenne devraient annoncer ce jour un durcissement des sanctions contre la Russie, accusée d’être toujours à la manœuvre en Ukraine alors qu’une équipe d'observateurs de l'OSCE est toujours retenue prisonnière et que des séparatistes pro-russes, lourdement armés, se seraient emparés de la mairie de la ville de Kostiantynivka, proche de Donetsk.

Toutefois, la séance devrait rester calme à l’orée d’une semaine qui sera riche en indicateurs économiques des deux côtés de l’Atlantique. Aux Etats-Unis, les investisseurs surveilleront de près, les chiffres de la croissance du premier trimestre mercredi, les déclarations de Janet Yellen jeudi et le rapport sur l'emploi vendredi. Du côté de la zone euro, la publication de l’indice des prix à la consommation mercredi sera particulièrement suivie avant la réunion la semaine prochaine de la Banque centrale européenne (BCE).

Ce jour, les investisseurs jetteront un coup d’œil aux promesses de vente de logements pour mars aux Etats-Unis à 16h00 alors que le marché immobilier résidentiel américain semble se diriger vers un net ralentissement.

Parmi les valeurs françaises, Sanofi prenait 2,22 % à 77,85 euros après l’annonce de résultats positifs lors d'une étude de phase III pour son candidat vaccin contre le virus de la dengue, qui pourrait être commercialisé en 2015.

Lafarge prenait 0,84% à 65,96 euros malgré la publication par le cimentier suisse Holcim, avec lequel le français doit fusionner, d’un bénéfice net en chute de 57,5% pour le premier trimestre.

Publicis reculait de 1,38 % à 60,95 euros alors que la fusion entre le géant français de la publicité l'américain Omnicom, prend du retard à cause de querelles de pouvoir entre le PDG de Publicis Maurice Levy et celui d'Omnicom John Wren, selon le Wall Street Journal.

Mauna Kea Technologies s’envolait de 4,30 % à 11,64 euros après avoir obtenu l'autorisation réglementaire au Japon pour son produit phare Cellvizio dans plusieurs spécialités médicales.

Enfin, Soitec bondissait de 9,28 % à 2,12 euros après le relèvement de la recommandation de Natixis de « neutre » à « acheter » avec un objectif de cours 2,3 euros à 2,7 euros.

L’Euro progressait à 1,3870 Dollar. L’Or restait quasi inchangé à 1 302,30 dollars l’once et le Brent, échéance juin 2014, rebondissait à 109,93 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.