Instabilité des marchés

Après avoir dépassée la barre des 4400 points en début de séance, la Bourse de Paris s’est orientée à la baisse pour se déprécier de -1,42% à 4318,30 points dans un volume de 1,4 milliards d’euros.

Instabilité des marchés

En Europe, le Dax 30 a cédé -1,38%, le FTSE 100 londonien -0,98% et l’Eurostoxx 50 -1,54%.

L’instabilité des marchés européens est provoquée par le maintien des taux actuels aux États-Unis, suite au communiqué de la FED. La hausse des cours de pétrole serait la seconde partie de cette équation. Entre baisse et hausse sur la même séance, ces deux éléments sont les principaux réacteurs de cette fluctuation.

Du côté asiatique, la majorité des marchés a clôturé à la baisse. En Chine, le Shanghai Composite a vu sa valeur chuter de -2,61%. L’indice japonais, Nikkei 225, a baissé de -0,71%. Le Hang Seng, quant à lui, s’est apprécié de +0,75%.

Du point de vue macroéconomique, la FED n’a pas fait part d’un ralentissement du rythme de sa hausse de taux. Le marché espérait un phrasé qui soulignerait plus nettement la possibilité de ce changement de politique, il a donc été déçu. Les différents acteurs des marchés financiers attendent maintenant le verdict de la Banque du Japon, prévu demain. C’est le dernier espoir qui pourrait corriger l’orientation des marchés financiers.

Du côté des statistiques, les ventes au détail annuelles japonaises ont reculé de -0,1% à -1,1%. Le Produit Intérieur Brut en Angleterre est ressorti tel qu’attendu par le consensus à 1,9%. Pour le Brésil, le taux de chômage pour le mois décembre a gagné 0,5%, pour un niveau attendu à +7,4%.

Cet après-midi, nous assisterons à 14h à la publication de l’indice des prix à la consommation allemand du mois de janvier, prévu à -0,8%. Aux États-Unis, nous suivrons l’indice des commandes de biens durables attendu à -0,1%. Un indicateur-clé étant donné qu'il mesure la variation de la valeur totale de nouvelles commandes de biens manufacturés de longue durée, y compris les éléments de transport. Il reflète la croissance de l’investissement productif.

Sur le front des matières premières, le pétrole est en hausse. Le Brent de la mer du Nord s’apprécie de +0,9% à 34,20$ et le WTI américain de +0,56% à 32,36$.

Du côté des valeurs, les banques signent les plus fortes baisses. Société Générale régresse à 34,01€ (-3,81%). Crédit Agricole recule de -3,37% à 8,875€ et BNP Paribas suit le mouvement en cédant -3,09% à 42,805€. Les banques italiennes entrainent le reste du secteur, elles sont confrontées à des problèmes de créances douteuses.

Du coté des hausses, ArcelorMittal s’apprécie de +4,06% à 3,743€, suivit par Technip qui gagne +0,71% à 40,015€.

Sur le marché des devises, l’euro, est en hausse face au dollar de +0,18% à 1,0913 USD.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.