La FED ne rassure pas les investisseurs

L’indice phare de la Bourse de Paris a terminé en hausse mercredi (+0,54% à 4.380,36 points), dans un volume d'échanges modéré de 3,4 milliards d'euros.

La FED ne rassure pas les investisseurs

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 0,59% et Londres 1,33%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 0,35%.

La place parisienne a débuté en petite baisse mais a eu due la peine à trouver une tendance dans la journée, dessinant des mouvements assez erratiques, avant de regagner du terrain en fin de séance, à la faveur d'un rebond des prix du pétrole.

L’actualité est surtout venue outre-Atlantique avec la réunion du comité de politique monétaire de la FED. Comme prévu, celui-ci a laissé les taux d'intérêt inchangés, et il a affirmé "surveiller de près les développements financiers et économiques mondiaux".

Cela étant la FED, qui a relevé en décembre ses taux d'intérêt pour la première fois depuis près de dix ans, continue aussi de promettre un resserrement "graduel" de la politique monétaire. Par ailleurs, elle continue à penser que la baisse de l'énergie et le dollar fort sont transitoires.

Dans ces conditions, Wall Street a rechuté hier, découragée par la tonalité hawkish de la Réserve fédérale, le Dow Jones a perdu 1,38%, le Nasdaq Composite a baissé de 2,18% et l'indice élargi S&P 500 a baissé de 1,09% à 1.882,95 points.

Parmi les valeurs, le plongeon d'Apple (-6,57% à 93,42 dollars), première capitalisation mondiale, a lourdement pesé. La firme de Cupertino a confirmé que les ventes d'iPhone devraient reculer ce trimestre, et son patron a évoqué des difficultés en Chine.

En France, STMicroelectronics prenait 4,34% à 6,28 euros après la publication de résultats annuels sans mauvaise surprise et l'annonce de l'arrêt du développement de nouveaux décodeurs numériques.

Le secteur des matières premières s'est légèrement repris. Technip a pris 0,69% à 40,73 euros, Total 1,26% à 40,15 euros, ArcelorMittal 0,22% à 3,60 euros.

Les valeurs de la chimie ont souffert alors que l'allemand BASF, numéro un mondial, a fait part mercredi d'une chute de 18,4% de son bénéfice opérationnel en 2015. Arkema a cédé 0,57% à 57,67 euros et Solvay 2,30% à 76,07 euros.

Sur le marché des changes, l'euro a repris de la hauteur face au dollar mercredi, après la réunion de la Réserve fédérale. Vers 23H00 à Paris, l'euro valait 1,0896 dollar, contre 1,0864 dollar mardi à la même heure.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.