Le CAC 40 joue la prudence avant Thanksgiving

La Bourse de Paris évoluait en légère hausse mercredi matin alors que le marché attend une série d’indicateurs américains avant le jour férié de Thanksgiving demain aux Etats-Unis. 


A mi-séance, l'indice CAC 40 prenait 0,15 % à 4 284,10 points, le DAX 0,21 % à 9 309,35 points et le FTSE 100, 0,18 % à 6 648,19 points.

L’activité sur les marchés, en particulier aux Etats-Unis, devrait rester limité alors que le long week-end de Thanksgiving va débuter demain aux Etats-Unis avec la fermeture des marchés jeudi et leur ouverture pour une demie séance vendredi qui verra comme d’habitude l’absence de nombreux participants.


De fait, le nouveau record de Wall Street hier n’a pas suscité beaucoup d’enthousiasme parmi les investisseurs européens. Le Dow Jones qui réunit 30 valeurs américaines majeures a clôturé à 16 072,80 points, à un niveau record, néanmoins dans une séance sans réel dynamisme et le Nasdaq, au-dessus des 4 000 points à 4 017,75 points pour la première fois depuis 13 ans.

Sur le plan européen, la formation de la nouvelle coalition gouvernementale en Allemagne entre l’Union chrétienne-démocrate et le Parti social-démocrate deux mois après la victoire sans majorité absolue aux législatives d’Angela Merkel a été plutôt bien accueilli par les investisseurs. Les observateurs font remarquer que les dossiers européens comme l’union bancaire, devraient avancer plus facilement et que la mise en place du stimulus budgétaire prévu et qui devrait bénéficier à toute la zone euro.

Toujours en Allemagne, le moral des consommateurs allemands devrait continuer à progresser au cours des prochains mois à la faveur d'une conjoncture qui s'améliore, selon l'enquête mensuelle publiée mercredi par l'institut GfK. 

En France, par contre, l’indicateur de confiance des ménages a de nouveau reculé en novembre ce qui fragilise davantage la probabilité d’un rebond de la croissance en fin d’année.

Outre-Atlantique, les investisseurs surveilleront de près un certain nombre d’indicateurs dont, les commandes de biens durables, l'activité économique dans la région de Chicago, la deuxième estimation de la confiance des consommateurs de l'Université du Michigan, l'indicateur composite de l'activité économique et les demandes hebdomadaires d'allocations chômage.

Parmi les valeurs françaises, Vivendi prenait 2,02 % à 18,97 euros après l’accord donné par le conseil de surveillance au projet de scission du groupe qui devrait déboucher sur l'introduction en Bourse de la filiale télécom SFR. 

Essilor progressait de 0,49 % à 75,94 euros après l'acquisition de 50% de Xiamen Yarui Optical Company, présenté comme un des principaux leaders chinois des lunettes de soleil de milieu de gamme.

Accor reculait de 4,38 % à 32 euros après l’annonce d’une réorganisation des activités autour de deux pôles qui n'a pas été accompagné, comme espéré par le marché, d'une accélération des ventes des murs des hôtels du groupe.

Solvay perdait 2,24 % à 111,25 euros suite à l'abaissement de ses objectifs de rentabilité opérationnelle à l'horizon 2016.

Agrogeneration abandonnait 4,80 % à 1,19 euro. Le groupe a été fortement impacté par la baisse des prix des matières premières agricoles au premier semestre 2013.

Enfin, Solucom prenait 2,86 % à 29,81 euros après avoir revu en hausse ses prévisions d'activité pour l'exercice en cours.

L’Euro progressait à 1,3598 Dollar. L’or rebondissait à 1 235,15 dollars l’once et le Brent, échéance janvier 2013, progressait à 111,32 dollars le baril.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.