Le CAC 40 plombé par les valeurs bancaires

Après une fin de semaine en hausse, alimentée par les décisions monétaires accommodantes de la Banque Centrale du Japon et la Réserve Fédérale américaine, les places boursières européennes ont été plombées par les valeurs bancaires hier et entament la semaine en baisse.

Le CAC 40 plombé par les valeurs bancaires

Hier, le CAC 40 a clôturé nettement en baisse de -1,80% à 4407,85 points dans un volume d’affaires faible de 2,787 milliards d’euros. Ailleurs en Europe, le DAX a chuté de -2,19% 10393,71 points, le Footsie londonien a fini en baisse de -1,32% à 6818,04 points, et l’Eurostoxx 50 a reculé de -1,86% à 2975,76 points.

Outre-Atlantique, Le Dow Jones a chuté de -0,91% à 18094,83 points, le Nasdaq 100 a reculé de -0,86% à 4817,17 points, et le S&P500 de -0,86% à 2146,10 points. L’incertitude sur l’issue du premier débat télévisé des élections présidentielles américaines a pesé sur la bourse de New York.

Par ailleurs, le risque systémique apparu avec l’incertitude sur l’avenir de la Deutsch Bank sous le coup d’une une sanction de 14 milliards de dollars aux USA et l’affirmation de la chancelière  allemande de ne pas apporter d’aide financière à la banque pèse lourdement sur l’ensemble des différentes places boursières.

Les faits marquants de la veille étaient les publications de l’indice IFO du moral des entrepreneurs allemands en progression à 109,5 (consensus Bloomberg 106,4). En France, les inscriptions à Pôle Emploi ont nettement augmenté de +50,2K portant le nombre de demandeurs d’emplois sans activité à 3,56 millions. Aux Etats-Unis, les ventes de logements neufs en août ont reculé de -7,6%  (consensus Bloomberg -8,8%).

Une seule statistique macroéconomique majeure animera la séance d’aujourd’hui. Aux Etats-Unis, la confiance des consommateurs sur l’activité économique sera publiée par le Conference Board pour le mois de septembre à 16h (consensus Bloomberg 99,0).

Les indices sectoriels Stoxx 600 ont tous reculé hier. Les trois plus fortes baisses ont été les assurances (-2,40%), l’automobile (-2,20%), et les médias (-2,03%).

Toutes les valeurs du CAC 40 ont fini dans le rouge. Les trois plus fortes baisses ont été AXA (-4,45% à 18,89 euros), BNP Paribas (-3,27% à 45,42 euros), et Société Générale (-2,95% à 30,95 euros).

Du côté des recommandations des brokers, Jefferies confirme sa recommandation « d’achat » sur Publicis avec un objectif de cours de 81,70 d’euros.

Liberum a réaffirmé sa recommandation de « conserver » sur Vivendi avec un objectif de cours de 19 euros.

Oddo réitère sa position de « neutre » sur Air France avec un objectif de cours de 6,20 euros.

Exane revoit sa position en baisse à « sous-performance » sur Hermès avec un objectif de cours de 307 euros.

Barclays confirme son opinion de « surperformance » sur Atos avec un cours d’objectif revu à la hausse de 89 euros à 110 euros.

Sur le marché des changes, lundi vers 21h00, l’euro valait 1,1233 dollar contre 1,1243 dollar la veille.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.