Le CAC fait une pose après 2 séances de forte hausse

La Bourse de Paris baissait légèrement à mi-journée après deux séances de forte hausse suite aux propos de la BCE et après le recul de Wall Street hier.

A mi-séance, l'indice CAC 40 reculait de 0,24 % à 4 373,42 points, le DAX de 0,06 % à 9 443,02 points et le Footsie, de 0,44 % à 6 576,44 points.

A l’ouverture, la bourse de Paris a nettement fléchi suite à la baisse des marchés américains la veille, avant de se reprendre quelque peu en fin de matinée. Wall Street a clôturé en recul mercredi handicapé par le secteur des valeurs technologiques et les inquiétudes concernant la situation en Ukraine et ce, malgré la hausse surprise des commandes de biens durables en février.

Côté ukrainien, même si le président américain Barack Obama a de nouveau haussé le ton mercredi, les investisseurs gardent leur calme attendant plus d’actes que de paroles avant de réagir. Washington et Bruxelles envisageraient d’imposer des sanctions contre le secteur énergétique de la Russie si cette dernière prenait de nouvelles initiatives en Ukraine. Pourtant, selon de nombreux observateurs, il y a loin de la coupe aux lèvres. Les occidentaux peinent de plus en plus à se mettre d’accord sur la teneur des sanctions économiques à prendre contre la Russie alors que les velléités martiales de Vladimir Poutine ont, semble t'-il, atteint leur but avec l’annexion de la Crimée.

En France, la nouvelle progression du chômage en France a peu pesé sur la tendance. Le nombre de chômeurs a progressé de 31.500 en février pour le quatrième mois consécutif selon  Pôle emploi.

Outre-Atlantique, les investisseurs regarderont de près les demandes hebdomadaires d'allocation chômage, les promesses de ventes de logements pour février ainsi que le PIB trimestriel. Ils seront aussi attentifs au propos de Sandra Pianalto, membre du comité de la politique monétaire (FOMC) de la FED.

Parmi les valeurs françaises, Alcatel-Lucent s’envolait de 5,10 % à 2,866 euros après l’ annonce d'un accord de 750 millions d'euros avec China Mobile pour moderniser son réseau.

Société Générale grappillait 0,08 % 44,31 euros. L'agence de notation financière Fitch a abaissé la note de crédit à long terme de Société Générale de « stable » à « négative », tout en maintenant sa notation à « A ».

Pernod Ricard restait quasi stable à 83,46 euros après l’annonce d’une baisse probable de son résultat opérationnel en Asie suite à la baisse de ses ventes de cognac en Chine.

Airbus grignotait 0,26 % à 53 euros. L’avionneur européen a signé un accord avec la Chine portant sur l'acquisition de 70 avions d'une valeur de plus de 7 milliards d'euros. Sa filiale Airbus Helicopters et l'entreprise chinoise Avicopter vont produire ensemble 1 000 hélicoptères civils.

JCDecaux s’envolait de 3,05 % à 30,73 euros après un relèvement de sa recommandation par Crédit Suisse, de « neutre » à « surperformer ».

Maurel & Prom reculait fortement de 4,41 % à 11,39 euros malgré la forte progression de son bénéfice net en 2013. Le groupe a toutefois renoncé au dividende au titre de 2013. Le groupe avait versé un dividende de 0,40 euro par action au titre de 2012.

Wendel cédait 0,82% à 115,15 euros en dépit d’un résultat net en forte hausse notamment à cause de profits exceptionnels.

Transgene perdait 1,45 % à 12,22 euros, après une perte nette de 42,9 millions d'euros en 2013, réduite de 0,8%.

Enfin, Korian-Medica abandonnait 1,70 % à 26,05 euros, malgré un bénéfice net en hausse de 23,8% et un chiffre d'affaires de 2,5 milliards anticipé pour 2014.

L’Euro cédait encore du terrain à 1,3759 Dollar de même que l’or à 1 294,51 dollars l’once. Le Brent, échéance mai 2014, reprenait sa marche en avant à 107,41 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.