Nouvelle surperformance des Etats-Unis

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé sur une note stable mardi (+0,05% à 4.567,60 points) dans un volume d'échanges faible de 2,6 milliards d'euros.

Nouvelle surperformance des Etats-Unis

Parmi les autres marchés européens, Francfort a terminé en très légère baisse (-0,09%) et Londres en hausse de 0,80%. Par ailleurs, l'Eurostoxx a grignoté 0,04%.

Les cours du pétrole se sont stabilisés depuis quelques heures. Ils gagnaient même un peu de terrain en fin d'échanges européens, tentant de se reprendre après des plus bas depuis 2004 à Londres et 2009 à New York, mais restaient affaiblis par l'offre surabondante de brut.

Le marché parisien fermera ses portes jeudi en début d'après-midi et les volumes d'échanges devraient être peu étoffés d'ici là, au risque d'alimenter la volatilité.

Sur le plan macroéconomique, l'indice GfK de la confiance du consommateur allemand est ressorti à 9,4 points pour janvier contre 9,3 pour décembre. Le consensus était une stabilité à ce niveau.

Aux Etats-Unis, en novembre, les reventes de logements ont plongé de 11% après avoir reculé de 3,4% en octobre, à 4,76 millions de transactions en rythme annuel. Le consensus Reuters attendait une stabilité aux 5,36 millions du mois dernier.

Au troisième trimestre, le PIB américain a progressé de 2%, après +3,9% au deuxième trimestre selon des chiffres définitifs. En deuxième estimation, la croissance avait été annoncée à 2,1%. Le consensus Reuters était de 1,9%.

Dans ces conditions, Wall Street a monté hier, les indices enregistrant des fluctuations amplifiées par des volumes d'échanges limités à trois jours de Noël: le Dow Jones a pris 0,96%, le Nasdaq 0,65% et l'indice S&P 500 a avancé 0,88%, à 2.038,97 points.

Parmi les valeurs, GTT a pris 2,12% à 37,57 euros. La société spécialisée dans l'ingénierie du transport et du stockage du gaz naturel liquéfié a cherché à rassurer les investisseurs en confirmant ses objectifs pour 2015 et 2016, après avoir décroché en Bourse au cours des deux dernières séances.

Le secteur pétrolier a relevé la tête. Technip a gagné 1,83% à 45,24 euros et Total 0,22% à 40,82 euros.

Parmi les bancaires, Crédit Agricole (+2,41% à 10,63 euros) et Natixis (+1,85% à 5,13 euros) ont terminé en nette hausse, après avoir communiqué sur leur niveau de fonds propres.

Airbus Group a terminé à l'équilibre (-0,03% à 61,90 euros). Le constructeur aéronautique a annoncé un accord avec le fonds d'investissement français Apax Partners, en vue de lui céder 100% du capital de ses activités de communications commerciales par satellite, une transaction pesant, selon une source proche, plus de 500 millions de dollars.

Plusieurs poids lourds du CAC 40 ont par ailleurs pesé sur la tendance, à l'image de L'Oréal (-0,74% à 153,95 euros), Axa (-0,72% à 24,76 euros) ou encore Danone (-0,42% à 60,94 euros).

Enfin, Casino est resté sous pression (-1,59% à 41,50 euros). Le distributeur avait déjà reculé la veille après s'être effondré vendredi, victime d'une note très négative de la société d'investissement Muddy Waters.

Sur le marché des changes, l'euro montait mardi face au dollar, vers 23H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,0951 dollar contre 1,0912 dollar lundi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.