Le CAC finit en roue libre avant la FED

La Bourse de Paris évoluait en léger repli jeudi matin, ne parvenant pas à profiter du rebond de Wall Street hier, après la publication ce matin d’indices PMI mitigés notamment en France.

A mi-séance, l'indice CAC 40 abandonnait 0,15 % à 4 462,22 points alors que le DAX grignotait 0,06 % à 9 703,42 points et le FTSE 100, 0,02 % à 6 822,59 points.

Le rebond de Wall Street hier, après la publication des minutes de la dernière réunion du FOMC de la FED n’aura pas profité au marché parisien ce matin. Ces dernières ont confirmé que l’institut monétaire américain était encore loin de remonter ses taux soulignant notamment que le marché de l’emploi outre-Atlantique manquait encore de « fermeté » malgré un taux de chômage à 6,3 % et alors que le marché de l’immobilier donnait encore des signes de faiblesse.

Dans un premier temps, la publication de l’indice PMI chinois par la banque HSBC a de nouveau déçu. Bien qu’ayant enregistré sa meilleure performance en cinq mois, le secteur industriel de l’empire du milieu s’est de nouveau contrasté en mai à 49,7 en dessous du niveau des 50 qui délimite une économie en croissance d’une économie en progression.

Plus tard dans la matinée, c’était autour de l’indicateur français de décevoir les investisseurs. L'activité du secteur privé dans l’hexagone s'est repliée pour la première fois depuis trois mois en mai selon les données publiées par le cabinet Markit. L’indice est repassé en zone de contraction à 49,3 points, soulignant que la reprise économique restait « poussive » en France.

Enfin, c’était au tour de la croissance de l’activité privée de la zone euro d’afficher des chiffres en léger repli pour le mois de mai. Le PMI composite de la zone euro s'est établi à 53,9 contre 54,0 le mois précédent, la baisse de l’indice manufacturier à 52,5 contre 53,4 étant compensée par la hausse de celui des services à 53,5 contre 53,1. Les analystes de Markit soulignent que le secteur privé devrait enregistrer sa plus forte accélération trimestrielle depuis trois ans.

Outre-Atlantique, les investisseurs regarderont attentivement les chiffres des revendications chômage qui mesurent le nombre d'individus ayant demandé une allocation chômage pour la première fois au cours de la semaine précédant la publication ainsi que celui des ventes des maisons existantes.

Parmi les valeurs françaises, Peugeot progressait de 2,79 % à 9,694 euros. Le constructeur automobile a annoncé avoir réussi son augmentation de capital de 1,953 milliard d'euros auprès du public.

Vivendi prenait 0,26 % à 10,025 euros. Le groupe va liquider le reste de sa participation dans l'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard pour 866 millions d'euros.

Plastic Omnium bondissait de 3,55 % à 24,505 euros après que le groupe eut annoncé la construction de deux nouvelles usines aux Etats-Unis pour un investissement total de 70 millions de dollars.

Orange se repliait une nouvelle fois en raison de prises de bénéfices. Le titre abandonnait 1,27 % à 12,02 euros.

EDF perdait 3,21 % à 27,71 euros après que Morgan Stanley eut baissé sa recommandation sur le titre de « surpondérer » à « pondération en ligne ».

Infotel s’envolait de 3,14 % à 96,95 euros. La société a affiché une croissance de 5,3 % de son chiffre d’affaires au premier trimestre.

Enfin, Compagnie des Alpes s’adjugeait 1,33 % à 16,01 euros après avoir annoncé une progression de ses résultats de 12,3 % pendant le premier semestre de son exercice décalé 2013-2014.

L’Euro poursuivait son repli à 1,3680 Dollar. L’or rebondissait à 1 297,30 dollars l’once et le Brent, échéance juillet 2014, abandonnait quelques cents à 110,48 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.