Une nouvelle fois les marchés progressent à la suite de la conférence de presse de Mario Draghi

L’indice phare de la Bourse de Paris a nettement rebondi hier (+1,97% à 4206,40 points), dans un volume d'échanges étoffé de 5,2 milliards d'euros.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. ContinuerEn savoir plus  Ouvrir un compte Connexion Market Live   IG Player   Parrainer un ami   Cookies   Portail d'Aide   Nous contacter IG	 Recherche Recherche   Indices Actions Forex Options binaires Autres marchés Services IG Plateformes de trading Actualités Formations Actualités  News et analyses  Point Marché Autre  Une nouvelle fois les marchés progressent à la suite de la conférence de presse de Mario Draghi

Les autres marchés européens ont également terminé en pleine forme. Francfort a gagné 1,94% et Londres 1,68%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 2,13%.

L'élément central de la séance à sans conteste été le grand oral de Mario Draghi. Bien qu'arrivant les mains vides, il a convaincu que les investisseurs que la BCE en ferait plus et ancré dans l'esprit des investisseurs que cette inflexion serait pour le printemps. Ceci a conduit à un répit sur le front de l'aversion au risque.

La BCE, fermement déterminée à "ne pas capituler" dans sa lutte pour faire repartir l'inflation, va "réévaluer sa politique monétaire" en mars, a déclaré jeudi son président Mario Draghi, faisant miroiter de nouvelles largesses, affirmant qu'il n'y avait "pas de limites à l'utilisation des instruments" de politique monétaire à sa disposition.

La banque centrale avait déjà décidé début décembre de prolonger de six mois son programme de rachat de dettes lancé en mars 2015, le "QE", et d'abaisser l'un des taux directeurs.

Aux États-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont remontées à leur plus haut niveau depuis début juillet mais le moral des ménages est reparti à la hausse en décembre (Conference Board).

Dans ces conditions, Wall Street a progressé modérément, le Dow Jones a pris 0,74%, le Nasdaq Composite a terminé stable, +0,01% et le S&P 500 a avancé de 0,52% à 1 868,99 points.

Sur le terrain des valeurs, les titres liés aux matières premières ont nettement bondi, à l'instar d'ArcelorMittal (+10,34% à 3,35 euros) ou Technip (+7,86% à 38,97 euros). Total a pris 2,98% à 37,61 euros.

Air France-KLM a progressé de 2,84% à 7,54 euros alors que cinq compagnies aériennes européennes - Air France-KLM, EasyJet, IAG, Lufthansa et Ryanair - ont annoncé leur alliance pour faire pression sur les autorités et parvenir à améliorer leur compétitivité à travers des baisses de charges, dans un contexte de féroce concurrence notamment des compagnies du Golfe.

Eurotunnel a profité (+1,93% à 9,66 euros) d'une hausse de 5% de son chiffre d'affaires en 2015 à 1,27 milliard d'euros, par rapport à 2014.

Soitec a chuté de 5,17% à 0,55 euro alors que le fabricant de matériaux semi-conducteurs, engagé dans un recentrage sur l'électronique et lourdement endetté, a annoncé qu'il cherchait des investisseurs pour se relancer.

Rémy Cointreau a bénéficié (+4,24% à 62,50 euros) de la croissance de son chiffre d'affaires de 7,9% sur les 9 premiers mois de son exercice décalé 2015-2016, à 799,2 millions d'euros, et du retour à la croissance organique au 3e trimestre.

BioMérieux a décollé de 6,61% à 108,00 euros après s'être fixé jeudi un objectif de croissance organique compris "entre 6 et 8%" en 2016 et avoir enregistré une hausse de 7,1% de son chiffre d'affaires à taux de change et périmètre constants en 2015.

Sur le marché des changes, l'euro reculait légèrement face au dollar, se reprenant après avoir nettement baissé dans la foulée de déclarations de la BCE.

Vers 23h00 à Paris, l'euro valait 1,0871 dollar - après avoir atteint à 1,0777 dollar, son niveau le plus faible depuis deux semaines - contre 1,0890 dollar mercredi vers la même heure.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.