Le CAC 40 omnibulé par la BCE

Beaucoup de prudence ce matin sur les places financières. La Bourse de Paris abandonne un peu de terrain dans l'attente de la très attendue décision de la BCE.

Le CAC 40 omnibulé par la BCE

A la mi-séance, le CAC 40 recule de 0,08% à 4 481,06 points, le Dax de la Bourse de Francfort glisse de 0,38% tandis que le Footsie londonien grappille 0,23%. Le Dow Jones Future grimpe de 0,28%.

Du point de vue macro-économique, c’est évidemment la BCE qui est au cœur de toutes les discussions. Elle publiera son communiqué à 13h45, et Mario Draghi entamera sa traditionnelle conférence de presse d’après conseil des gouverneurs à 14h30.

Selon les indiscrétions relayées par la presse hier, la Banque Centrale Européenne pencherait pour un programme d’achats d’obligations d’un montant de 50 milliards par mois à compter de mars.

Certaines divergences apparaissent selon les sources, notamment quant à la durée du programme, certains parlant de décembre 2016, et sur le rôle que joueraient les banques centrales nationales.

Principale statistique macroéconomique du jour, le Département américain du Travail publiera à 14h30 les chiffres des inscriptions au chômage aux Etats-Unis pour la semaine au 17 janvier.

En cette période de chute des cours du brut, le marché devrait également surveiller, à 16h30, l’évolution des stocks hebdomadaires de pétrole outre-Atlantique.

Du côté des valeurs, le parapétrolier Technip poursuit son rebond (+4,36% à 51,87 euros). Total grappille 0,84% à 44,825 euros.

Nexans (+0,64% à 28,09 euros) prévoit de passer dans ses comptes 2014 une dépréciation de 197 millions d’euros liée à la dégradation de la conjoncture économique dans plusieurs pays ainsi qu’à la chute des cours du pétrole et de certaines matières premières.

Le fabricant de câbles précise que cet ajustement aura un impact négatif de même ampleur sur son résultat 2014.

Rémy Cointreau (-0,82% à 61,39 euros) a publié un chiffre d’affaires de 269,1 millions d’euros au troisième trimestre, en baisse de 1% à taux de change constants, mais les ventes de cognac ont progressé de 0,4% à 149 millions.

Elles avaient chuté de 32% un an plus tôt. Le groupe de spiritueux confirme sa prévision de croissance organique de ses ventes et de son résultat opérationnel pour l’ensemble de l’exercice 2014-2015.

BioMérieux (+1,36% à 94,48 euros) a dégagé un chiffre d’affaires de 1,7 milliard d’euros l’an dernier, en hausse de 3,8% à taux de change et périmètre constants. Le spécialiste du diagnostic in vitro vise une accélération de sa croissance cette année grâce à l’intégration de la société américaine BioFire.

Eurotunnel (+0,27% à 11,33 euros) a annoncé une hausse de 8% de son chiffre d’affaires à 304,2 millions d’euros au quatrième trimestre. Sur l’ensemble de l’exercice 2014, les revenus ont progressé de 7% à 1,21 milliard.

Sur le Forex, la parité euro/dollar est en hausse de 0,05% à 1,1615 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.