Rebond généralisé sur les marchés

Le CAC 40  a bien rebondi hier et a progressé de 0,86% à 5.187,59 points, dans un volume d'échanges assez peu nourri de 3,6 milliards d'euros.

Rebond généralisé sur les marchés

Le marché parisien a hésité une bonne partie de la séance, avant d'accélérer en fin de journée, dans le sillage de Wall Street. La séance a été par ailleurs dépourvue d'indicateurs économiques notables en Europe et aux Etats-Unis.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 1,74% et Londres 0,82%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 1,20%.

La Banque centrale chinoise y est pour beaucoup dans la matérialisation de ce rebond, en effet elle a annoncé dimanche une réduction du ratio de réserves obligatoires des banques dans le but d'injecter plus de liquidités dans le système et soutenir une croissance en perte de vitesse dans la deuxième économie mondiale.

Ceci intervient à la suite d’une vive correction vendredi notamment en raison de la tournure que prennent les négociations entre Athènes et ses créanciers.

Le pays est pressé de toutes parts pour présenter son programme de mesures budgétaires, qui lui permettront de continuer à recevoir l'aide internationale dont elle a besoin pour ne pas faire défaut sur sa dette.

La prochaine échéance est une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Riga le 24 avril.

Par ailleurs Wall Street a fini en hausse, saluant des résultats d'entreprises globalement satisfaisants: le Dow Jones a pris 1,17% à 18.034,93 points, le Nasdaq 1,27% à 4.994,60 points et l'indice élargi S&P 500 a gagné 0,92% pour terminer à 2.100,40 points.

Parmi les valeurs, Teleperformance a bondi (+5,83% à 65,89 euros) après sa chute de vendredi. Le groupe a rassuré en maintenant ses objectifs en dépit d'un incident visant une base de données au Mexique. Il publiera son chiffre d'affaires 1T après la clôture.

Genfit, valeur très spéculative, a été recherchée (+7,75% à 46,25 euros), alors que la société de biotechnologie doit rencontrer des investisseurs et des analystes cette semaine.

Les valeurs bancaires ont tiré le marché vers le haut. BNP Paribas a pris 1,74% à 56,07 euros, Crédit Agricole 1,23% à 13,57 euros et Société Générale 2,45% à 45,93 euros.

Accor a nettement progressé (+1,59% à 50,18 euros) après l'annonce du rachat du français Fastbooking, spécialiste des solutions de réservation en ligne pour hôteliers.

GDF Suez a avancé moins vite que le marché (+0,36% à 19,39 euros) après avoir annoncé la découverte d'un gisement de gaz naturel, dont l'étendue reste à évaluer, dans le bassin d'Illizi dans le sud-est de l'Algérie.

Sur le marché des changes, l'euro a rendu lundi un peu du terrain qu'il avait gagné face au dollar durant la semaine précédente.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,0741 dollar, contre 1,0810 dollar vendredi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.