Poursuite de la hausse en attendant le compte rendu de la Fed

La Bourse de Paris a clôturé en hausse mardi, au terme d'une séance peu animée, soutenue par la bonne dynamique de Wall Street.

Poursuite de la hausse en attendant le compte rendu de la Fed

Bien orienté tout au long de la journée, le CAC 40 a accru ses gains après l'ouverture de Wall Street et a finalement gagné près de 0,6% à 4.254 points, dans un volume d'échanges très faible de 1,9 milliard d'euros.

Le marché est reparti de l'avant depuis son décrochage de vendredi suite à un incident militaire en Ukraine, misant sur un apaisement des tensions grâce aux initiatives diplomatiques, alors même que la situation reste très tendue sur le terrain.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 0,96% et Londres 0,56%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 0,57%. Sur les marchés américains, le S&P 500 a cru de 0.50%, le Dow Jones de 0.48% et le Nasdaq de 0.43%

Le marché se prépare à une fin de semaine plus animée sur le front économique, avec les banques centrales en vedette. La Réserve fédérale américaine publie notamment le compte rendu de sa dernière réunion mercredi soir.

Toujours sur le front macroéconomique, le taux d'inflation a nettement ralenti à un rythme annuel de 1,6% au Royaume-Uni le mois dernier contre 1,9% en juin. L'indice des prix à la production industrielle a dans le même temps diminué de 0,1% en rythme annuel, contre une hausse de 0,3% en juin.

De l'autre côté de l'Atlantique, la bonne santé du marché immobilier américain a été confirmée avec les chiffres des permis de construire et mises en chantier pour le mois écoulé. Les deux chiffres du jour ont dépassé les attentes du marché, tandis que l'augmentation de l'inflation de 0,1% en juillet a correspondu à ses prévisions.

Parmi les valeurs, les titres industriels ont profité de la hausse du marché, avec ArcelorMittal (+1,62% à 10,65 euros) et Saint-Gobain (+2,03% à 37,44 euros).

Le secteur automobile s'est également bien comporté, à l'instar de Renault (+1,2% à 59,7 euros), Peugeot (+1,8% à 10,6 euros), Valeo (+4,1% à 92,1 euros) ou encore Plastic Omnium (+3,5% à 20,6 euros).

Air France-KLM a grimpé (+4,63% à 7,91 euros), sur fond d'apaisement des tensions en Ukraine.

Les titres EDF (-0,8% à 24,6 euros) et Nexans (-3,5% à 32,2 euros) ont pour leur part fait l'objet de prises de bénéfices.

Enfin, ADP a lâché 1,15% à 99,20 euros. La banque Goldman Sachs a abaissé sa recommandation de "neutre" à "vendre".

L'euro a clôturé en repli de 0.31% à 1.3320 dollar, le pétrole WTI a chuté de 2.36% à 94.38 dollars, tandis que l'or a cédé 0.19% à 1 294.50 dollars l'once. 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.