Les marchés européens clôturent la semaine en repli tandis que Wall Street termine stable

L’indice CAC 40 a terminé la semaine en repli de 0,71% à 4.993,82 points, dans un volume d'échanges moyen de 4,1 milliards d'euros, minée par de mauvais chiffres américains qui ont à nouveau ramené la cote sous les 5.000 points.

L’Europe rebondit dans le sillage d'un nouveau record aux US

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a perdu 0,98% et celle de Londres de 0,18%. Par ailleurs l'Eurostoxx a reculé de 0,81%.

Les marchés européens ont donc clôturé dans le rouge, pénalisés par des statistiques américaines décevantes. Les investisseurs ont mal réagi à la baisse inattendue de la confiance des consommateurs au mois de mai.

En effet, l'indice de confiance des consommateurs mesuré par l'Université du Michigan est ressorti à 88,6 points en première estimation, soit largement en deçà des attentes du consensus Reuters qui tablait sur 96 points. 

La production industrielle américaine s'est quant à elle contractée de 0,3%, là où les analystes anticipaient une progression de 0,1%, après -0,3% en mars (chiffre révisé de -0,6%). 

En outre, au-delà des chiffres américains, la nervosité est toujours alimentée par le dossier grec.
Le gouvernement grec, en quête urgente d'un accord avec ses créanciers pour toucher une tranche de prêts vitale, souhaite mettre cette question au menu d'un sommet européen prévu à Riga la semaine prochaine, normalement consacré à l'Europe orientale.

Aux Etats-Unis, après des chiffres moroses sur l'économie américaine, Wall Street a terminé vendredi de façon hésitante une séance particulièrement peu animée, qui a néanmoins permis à l'indice élargi S&P de finir à son plus haut niveau historique à 2.122,73 points (+0,08%), le Dow Jones gagnant 0,11% à 18.22,56 points. Le Nasdaq, à dominante technologique, a en revanche perdu 0,05%  à 5.048,29 points.

Du côté des valeurs, Iliad a grimpé de 0,48% à 218,00 euros, profitant de la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 7% au premier trimestre à 1,075 milliard d'euros.

ArcelorMittal a bénéficié (+1,51% à 10,43 euros) du relèvement de sa recommandation à "acheter" contre "neutre" auparavant par Bank Of America-Merill Lynch.

Les valeurs pétrolières et parapétrolières ont quant à elles fait les frais du repli des cours du brut. Total perdait 1,83% à 46,47 euros, Technip 3,00% à 61,07 euros et CGG 1,50% à 6,82 euros.
Sur le marché des changes, un temps en baisse face au dollar, l'euro s'est légèrement redressé.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne valait 1,1446 dollar - après avoir atteint 1,1467 dollar, son plus haut niveau depuis trois mois et demi - contre 1,1414 dollar jeudi vers la même heure. 

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.