Le CAC reprend sa respiration

La Bourse de Paris a clôturé en très léger recul lundi reprenant sa respiration au terme d’une séance terne et sans surprise alors que Wall Street était fermé.

L'indice CAC 40 a reculé de 0,11 % à 4 335,17 points, dans un volume d'échanges faible de 1,8 milliard d'euros. Le DAX a abandonné 0,06% à 9 656,76 points alors que le FTSE 100 prenait 1,09 % à 6 736 points. 

Bien qu’ayant ouvert en hausse et atteint un plus haut de l’année en séance, le marché parisien a évolué en dents de scie tout au long de la séance avant de finir en léger repli. 

Les investisseurs ont clairement manqué de grains à moudre pour pouvoir pousser le marché en hausse pour sa neuvième séance consécutive. D’une part, Wall Street était fermé en raison du Président's Day aux Etats-Unis; de l’autre, la séance s’est trouvée dépourvue d’indicateurs de premier plan. Tout au plus, les investisseurs auront pris note du chiffre du PIB japonais qui a augmenté moins qu'attendu au quatrième trimestre 2013, handicapé notamment par la faiblesse de la consommation des ménages, des exportations et des investissements des entreprises. 

La question que se posent les investisseurs est de savoir si le marché sera capable de poursuivre sa progression alors qu’il flirte déjà avec ses plus de l’année et que seront publiés cette semaine de nombreux résultats de poids lourds de la cote dont Crédit Agricole, Accor, Safran, Technip, Capgemini, Danone, Schneider Electric ou encore Kering et un certain nombre d’indicateurs importants notamment, l'indice PMI d'activité en zone euro pour février et le baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers en Allemagne et aux Etats-Unis, ceux liés à l’activité industrielle et aux marché de l’immobilier. 

Enfin, mercredi, les investisseurs analyseront de près le compte-rendu de la dernière réunion du comité de la politique monétaire de la FED. 

Parmi les valeurs françaises, PSA Peugeot Citroën a pris 3,19 % à 12,785 euros. Le conseil de surveillance devrait valider demain un protocole d'accord pour permettre l'arrivée du chinois Dongfeng et de l'Etat comme nouveaux actionnaires, via une augmentation de capital. 

Ingenico s’est adjugé 1,88% à 64,37 euros après avoir été retenu pour mener une expérimentation dans le cadre du projet de modernisation du système d'assurance santé en Allemagne. 

Bouygues a reculé de 0,81% à 30,00 euros. Le groupe a annoncé son intention de déprécier sa participation dans le capital d'Alstom de 1,4 milliard d'euros dans ses comptes 2013. 

Imerys a pris 0,85% à 63,76 euros, après avoir confirmé son intention de mener à son terme son OPA amicale sur son concurrent américain AMCOL malgré la surenchère de Minerals Technologies. 

Rodriguez Group a perdu 1,02% à 1,94 euro. Le constructeur de yachts de luxe a vu son chiffre d'affaires chuter de 20% au premier trimestre de son exercice décalé. 

Europacorp s’est replié de 1,32% à 3,73 euros, après la publication d’un chiffre d'affaires en baisse de 9% au troisième trimestre de son exercice décalé. 

Enfin, AB Science s’est envolé de 20,97 % à 15 euros après avoir publié un chiffre d'affaires en hausse de 56% au quatrième trimestre. 

L’Euro a progressé très légèrement à 1,3706 Dollar, L’or a clôturé en hausse à 1 328,80 dollars l’once et le WTI, échéance avril 2014, à 100,61 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.