Les marchés terminent sur une note contrastée dans un marché très volatil

La Bourse de Paris a fortement rebondi de 2,19% pour terminer à 4 093 points dans des volumes exceptionnellement élevés de 7 milliards d’euros, les investisseurs se montrant temporairement rassurés par l'éventualité d'une issue à la crise russe et par un certain apaisement sur le marché du pétrole.

Les marchés terminent sur une note contrastée dans un marché très volatil

Le marché n'a cessé de changer brutalement de direction au cours de la séance, alternant progressions et reculs marqués.

Une conjonction d'éléments, parmi lesquels la convocation d'un scrutin anticipé en Grèce, la crise en Russie et la chute des prix du pétrole contribuent à créer le cocktail négatif de fin d'année.

Le marché est finalement reparti de l'avant notamment après des propos du chef de la diplomatie américaine, John Kerry, pour qui la levée rapide des sanctions occidentales contre la Russie "dépend des choix" du président russe, Vladimir Poutine. Il a noté des "avancées constructives" des autorités russes ces derniers jours.​

Par ailleurs, le numéro deux de la Banque Centrale Russe a jugé "critique" la situation du rouble, en chute libre pour le deuxième jour de suite, promettant de nouvelles mesures après la hausse des taux d'intérêt, qui n'a pas apaisé le marché.

A Wall Street, la Bourse de New York a fini mardi en baisse au terme d'une séance volatile, plombée par les biens de consommation et les valeurs technologiques.

L'indice Dow Jones perd 0,65%, à 17 068,87. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,85% à 1 972 points et le Nasdaq Composite cède 1,24% à 4 547 points.

Du côté des valeurs, Orange a pris 3,70% à 13,74 euros, dynamisé par l'annonce de négociations exclusives entre le groupe et son partenaire allemand Deutsche Telekom d'un côté et le britannique BT Group de l'autre, pour céder à ce dernier leur filiale britannique EE.

Les valeurs exposées à la Russie ont été fragilisées à l'image de Tarkett (-5,21% à 18,20euros), Société Générale (-0,52% à 34,18 euros) et Renault (-0,72% à 57,62 euros).​ 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.