Le CAC 40 attend le vote allemand

Le Parlement allemand se prononcera aujourd’hui sur l’adoption du troisième plan d’aide élaboré pour soutenir la Grèce.

Le CAC 40 attend le vote allemand

L’indice de la Bourse de Paris stagne en attendant ce vote, primordial à la suite des évènements. Alors qu’un grexit semblait inévitable pour la plupart des spécialistes il y a quelques semaines, l’approbation de ces réformes aujourd’hui confirmerait un peu plus le maintien de la République hellénique dans la zone euro.       

A la mi-séance, le CAC 40 gagne 0,14% à  5128,69 points. Le Dax cède de 0,11%, le Footsie londonien recule de 0,08% et l’Euro Stoxx 50 s’apprécie de 0,07%.

Du point de vue macroéconomique, les Députés allemands se sont réunis ce matin à 10h. Angela Merkel a demandé de voter pour l’approbation du plan d’aide.

De son côté, Wolfgang Schäuble, ministre des Finances de la chancelière, voudrait que la Grèce sorte temporairement de la zone euro. Il reste tout de même favorable aux réformes.

Plusieurs membres du Bundestag se proclament contre ce troisième plan. L’issue de ce vote pourrait être serrée même si l’hypothèse d’un « oui » reste la plus probable. Le résultat est prévu pour 13 heures.

Sur ce sujet, Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’économie en 2001, a dénoncé l’hésitation des allemands pour sauver la Grèce. Au sommet du financement du développement à Addis-Adeba, il s’exclamait « L’Allemagne n’a ni bon sens économique ni compassion ».

Par ailleurs, sur le marché des devises, l’euro se déprécie fortement en coiffant la barre des 1,0855$ face au dollar américain ce matin. La devise européenne atteint même un plus bas face à la livre qui n’a pas été atteint depuis 2008 à 0,6958 pence.     

Du côté des statistiques, les chiffres importants seront aujourd’hui du côté des Etats-Unis.

L’inflation et les mises en chantier de logements en juin seront publiées à 14h30. Un peu plus tard ce sera au tour de la confiance des consommateurs en juillet.  

Du côté des valeurs, le traitement Dysport contre la spasticité des membres supérieurs a été autorisé pour la commercialisation aux Etats-Unis. En effet, les autorités sanitaires américaines ont approuvé la demande du groupe pharmaceutique IPSEN. Le titre prend 1,22% à 56,60 euros.

Altice s’est apprécié de 3,64% pour atteindre 130,85€. Ceci est dû notamment à la recommandation de HSBC qui est passé de « conserver » à « achat ».

JPMorgan a elle aussi changé sa recommandation. Cette fois-ci pour le titre CGG de « sous-pondérer » à « surpondérer ». CGG termine en tête des progressions du SRD avec  8,78% à 4,868€.

Sur le marché du Forex, la parité eurodollar gagne 0,06% à 1,0883$.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.