La FED ne relève pas ses taux

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé en légère baisse mercredi (-0,22% à 4463,00 points), dans un volume d'échanges modéré de 3,2 milliards d'euros. Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 0,50% et Londres 0,58%. De son côté, l'Eurostoxx 50 a perdu 0,17%.

La FED ne relève pas ses taux

Les marchés européens sont restés figés dans l'attente des décisions de la Fed et de la conférence de presse de sa présidente Janet Yellen. La banque centrale américaine a donc relevé que l'économie internationale continuait de poser des risques, tandis que les taux d'intérêt ont été maintenus dans la fourchette de 0,25% à 0,50% - au même niveau que depuis fin décembre.

Dans son communiqué, elle a redit s'attendre à ce que les conditions économiques n'exigent que "des hausses graduelles des taux d'intérêt". La projection médiane du niveau des taux pour la fin de l'année a été nettement abaissée.

La majorité des membres du comité de politique monétaire jugent que les taux d'intérêt se situeront à 0,9% fin 2016 au lieu de 1,4% lors de leur projection de décembre. Cela correspondrait à seulement deux hausses de taux de 0,25 point de base contre quatre, selon la précédente estimation.

En dépit du peu d'empressement manifesté par la FED pour un resserrement monétaire, Wall Street a fini en petite hausse hier : le Dow Jones a pris 0,43%,  le Nasdaq Composite s’est adjugé 0,75% et l'indice S&P 500 a gagné 0,56%, à 2.027,22 points.

Parmi les valeurs en France, Vallourec a plongé (-14,02% à 6,17 euros) après une note du courtier Bernstein qui valorise l'action du groupe à 2 euros.

TF1 a gagné 3,64% à 11,40 euros, soutenu par un relèvement d'objectif de cours par Goldman Sachs.

Les valeurs bancaires ont tiré le marché vers le bas, poursuivant leur repli après avoir profité des annonces de la BCE. BNP Paribas a perdu 2,05% à 46,05 euros, Crédit Agricole 0,92% à 10,24 euros et Société Générale 1,39% à 5,61 euros.

Zodiac Aerospace a lâché 3,41% à 17,15 euros, affecté depuis plus d'un an par des retards dans sa branche sièges, alors que le groupe vise un résultat opérationnel courant 2015-2016 proche de celui de l'exercice précédent.

Fimalac s'est envolé (+19,38% à 96,70 euros) à sa reprise de cotation après avoir annoncé une OPA portant sur 6,3% de son capital qui devrait renforcer le contrôle de son principal actionnaire, Marc Ladreit de Lacharrière.

PSA Peugeot Citroën a pris 1,94% à 15,51 euros et Renault 2,36% à 86,03 euros. Le rythme de croissance du marché automobile européen s'est fortement accéléré en février.

Sur le marché des changes, pénalisé par le reflux des anticipations de hausse des taux américains, le dollar est proche de son plus bas niveau depuis un mois face à l’euro. Vers 08h00 à Paris, l'euro se traite à plus de 1,1234$ contre 1,1092$ hier à la même heure.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.