Le CAC stoppe son élan

Le marché s’inscrivait en hausse ce vendredi matin, après son recul de la veille, dans une séance matinale qui est resté calme en l'absence d'indicateurs importants en Europe.

A mi-séance, l'indice CAC 40 gagnait 0,13 % à 4 329,17 points, le DAX 30 0,62 % à 9 777,79 points et le FTSE 100 0,31 % à 6 836,29 points. 

Après avoir fortement rebondi mardi et mercredi et retrouvé son niveau de septembre 2008, l'indice parisien éprouvait toujours le besoin de souffler ce matin, profitant d’un agenda macroéconomique pratiquement dégarni ce matin. 

Sur un plan franco français, les investisseurs ont pris connaissance en début de matinée de l’aggravation du déficit de l’état en 2013 à 74, 9 milliards soit 2,7 milliards de plus que prévu, en raison de recettes fiscales moins importantes qu’espérées. 

L'agenda du jour sera toutefois, plus fourni outre-Atlantique, où seront publié en début d’après-midi européenne, un certain nombre de chiffres liés au marché de l’immobilier avec les mises en chantier, les constructions de logements et les permis de construire. Plus tard dans l’après-midi, les intervenants auront pris connaissance du chiffre de la production industrielle et du Michigan Sentiment . Enfin, les marchés resteront attentifs aux résultats financiers au quatrième trimestre du géant américain de l'automobile Général Motors et de la banque Morgan Stanley. 

Pour les observateurs, la plupart des indicateurs devraient être encourageants. La production industrielle devrait progresser de 0,3% en décembre outre-Atlantique. Les permis de construire pour le dernier mois de 2013 devraient, quant à eux, s’afficher en progression par rapport au mois de novembre et la confiance des consommateurs, publiée par l'Université du Michigan, devrait s'améliorer en janvier. Seul bémol au tableau, les nouvelles mises en chantiers devraient augmenter de 8 à 9% environ en décembre, en repli par rapport au mois précédent. 

Mais ce sont surtout les résultats d’entreprises aux Etats-Unis qui devraient constituer le point de mire des investisseurs lors de la séance américaine après des publications très décevantes dans la distribution et contrastées dans le secteur bancaire. A l’exception de Bank of America, les banques qui ont publié leurs résultats, ont affiché une baisse de leur chiffre d’affaires même si les profits de certaines ont augmenté en raison selon les analystes, de réductions de coûts et de reprises de provisions. 

Parmi les valeurs françaises, Accor prenait 1,70 % à 35,965 euros après la révision à la hausse de son objectif de résultat opérationnel 2013 et l'annonce d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes. 

Essilor chutait de 2,93% à 78,92 euros après l’annonce d’un chiffre d'affaires provisoire 2013 inférieur à sa prévision déjà revue en baisse en octobre. 

Stmicroelectronics reculait de 2,09 % à 5,773 euros après l’abaissement de recommandation d'Exane BNP Paribas de « surperformance » à « neutre » auparavant. 

Virbac avançait de 2,41 % à 174,40 euros. La société a publié un chiffre d'affaires nettement supérieur aux attentes au quatrième trimestre de son exercice 2013. 

Biomérieux augmentait de 0,57 % à 75,43 euros. La groupe a annoncé avoir conclu l'acquisition de BioFire Diagnostics Inc., une société américaine spécialisée en biologie moléculaire. 

Enfin, Manutan reculait de 0,28 % à 50,46 euros après l’annonce d’une progression décevante de 1 % de son chiffre d’affaires. 

L’Euro reculait à 1,3597 Dollar, l’or à 1 239,44 dollars l’once alors que le Brent, échéance mars 2014, se reprenait à 106,01 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.