Début de semaine dans le rouge pour les marchés actions

L’indice vedette de la Bourse de Paris (CAC 40) s’est replié hier, (-0,67% à 4.518,15 points) dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros.

Début de semaine dans le rouge pour les marchés actions

Après un démarrage en progression, la cote parisienne a progressivement perdu son dynamisme pour finir en territoire négatif.

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a fini à l'équilibre (+0,08%) et celle de Londres en baisse de 0,54%. Par ailleurs l'Eurostoxx a reculé de 0,39%.

En ce début de semaine, la majorité des investisseurs étaient déjà focalisés sur le rendez-vous majeur de la semaine, à savoir une réunion de deux jours du Comité de politique monétaire de la banque centrale américaine (FOMC) qui pourrait se conclure jeudi soir par une remontée des taux directeurs de l'institution, à zéro depuis 2008.

Dans ce contexte, la progression plus forte que prévu de la production industrielle en juillet en zone euro à +0,6% est passée largement au second plan.

Aux Etats-Unis, Wall Street a légèrement baissé lundi à l'issue d'une séance sans enjeu: le Dow Jones a perdu 0,38% à 13.370,96 points, le Nasdaq s’est replié de 0,34% à 4.805,76 points et l'indice S&P 500 a reculé de 0,41% à 1.953,03 points.

Du côté des valeurs, TF1 a bondi de 6,15% à 13,56 euros et M6 de 1,74% à 17,27 euros, profitant du choix du gouvernement de ne pas réintroduire la publicité après 20H00 sur les chaînes publiques.

A l'inverse, Gemalto (-2,71% à 57,73 euros) a pâti d'un abaissement de recommandation à "vendre" contre "neutre" auparavant par les analystes de Goldman Sachs, tout comme Eramet (-8,43% à 39,50 euros), abaissé à "sous-performer" contre "neutre" auparavant par Bank of America Merrill Lynch.

Alcatel-Lucent a pris pour sa part la tête de l'indice CAC 40 (+2,04% à 3,16 euros) porté par le feu vert des autorités de concurrence américaines à son rachat par Nokia.

Les valeurs cycliques ont été pénalisées par le contexte global d'incertitudes, à l'instar d'ArcelorMittal (-2,95% à 6,11 euros) ou Michelin (-1,31% à 82,00 euros).

Sur le forex, l'euro reculait légèrement face au dollar, les cambistes prenant quelques bénéfices après plusieurs séances de hausse de la monnaie unique. Vers 23H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,1317 dollar, contre 1,1333 dollar vendredi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.