Les marchés attentistes avant la réunion de la FED

L‘indice phare de la Bourse de Paris a terminé en légère hausse lundi (+0,31% à 4 506,59 points), finissant au-dessus de 4 500 points pour la première fois depuis le 5 janvier, dans un volume d'échanges modéré de 3,3 milliards d'euros.

Les marchés attentistes avant la réunion de la FED

Parmi les autres marchés européens, Francfort a gagné 1,62% et Londres 0,57%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a pris 0,59%.

Le marché tient et reste sur l'effet BCE en regardant le bon côté des choses à savoir une action forte pour relancer l'économie en zone euro. Les investisseurs devraient bénéficier dans les mois à venir des nombreuses mesures dévoilées jeudi par la Banque Centrale Européenne (BCE) qui a décidé de baisser l'ensemble de ses taux, de renforcer son programme de rachats d'actifs et de lancer de nouveaux prêts aux banques.

Cela étant, le marché a été affaibli par la légère baisse des cours du pétrole à New-York après des déclarations, notamment iraniennes, qui ont relancé les doutes sur la réalisation d'un gel de la production par l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Aux États-Unis, Wall Street a fini en petite hausse hier dans un marché restant très prudent à l'approche de la réunion de la Réserve fédérale : le Dow Jones a pris 0,09%, le Nasdaq Composite s’est stabilisé, +0,04% et l'indice élargi S&P 500 a en revanche cédé 0,13%, à 2 019,64 points.

Parmi les valeurs, Safran a chuté (-6,26% à 55,52 euros), le marché se montrant peu emballé par l'annonce d'objectifs à moyen terme en s'interrogeant sur l'impact qu'aura sur la marge la transition entre deux projets de moteur.

Les valeurs bancaires ont repris leur souffle après avoir profité des annonces de la BCE. BNP Paribas a perdu 1,95% à 47,75 euros, Crédit Agricole 0,66% à 10,60 euros et Société Générale 0,57% à 36,58 euros.

Orange (stable à 16,45 euros) et Bouygues (+0,10% à 36,49 euros) ont peu bougé. Les discussions entre les deux groupes en vue du rachat par le numéro un du secteur des activités télécoms du second sont "en bonne voie".

AccorHotels a pris 3,08% à 39,17 euros alors que le groupe d'assurances chinois Anbang envisage d'acquérir la chaîne américaine d'hôtels Starwood déjà convoitée par son compatriote Marriott.

Enfin, Lagardère a été pénalisé (-1,35% à 23,01 euros) par un abaissement de sa recommandation à "neutre" par Kepler Cheuvreux, tout comme Valeo (-0,41% à 133,85 euros) par HSBC.

Sur le marché des changes, l'euro cédait un peu de terrain face au dollar, gardant néanmoins l'essentiel des gains consécutifs aux annonces de la Banque Centrale Européenne la semaine dernière. Vers 23h00 à Paris, l'euro valait 1,1104 dollar, contre 1,1149 dollar vendredi à la même heure.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.