Le CAC chute avec Wall Street

La Bourse de Paris a clôturé en nette baisse jeudi, la situation tendue en Ukraine et les craintes d’un ralentissement de l'économie chinoise pesant sur le moral des investisseurs.

L'indice CAC 40 a perdu 1,29 % à 4 250,51 points, dans un volume d'échanges de 3,1 milliards d'euros, le DAX 1,86 % à 9 017,79 points et le FTSE  1,01% à 6 553,78 points.

Après avoir ouvert en légère progression, la bourse de Paris a évolué en dents de scie autour de l’équilibre avant de fortement s’affaisser avec le net repli de Wall Street.

Alors que le référendum en Crimée approche, la tension est montée d’un cran en Ukraine avec la très ferme mise en garde des occidentaux, par la voix d’Angela Merkel, contre les conséquences des agissements de la Russie en Ukraine. Les Etats-Unis ont transmis à leurs partenaires du Conseil de sécurité de l’ONU un projet de résolution dénonçant le référendum prévu dimanche en Crimée et réaffirmé l’intégrité territoriale de l’Ukraine. De son côté, l’Ukraine, après avoir mobilisé ses réservistes, a créé une garde républicaine pour renforcer sa défense face à la Russie qui mène des manœuvres militaires à ses portes alors qu’un premier manifestant pro-Kiev a trouvé la mort dans des heurts à Donetsk, dans l’est de l’Ukraine.

Plutôt dans la journée, les statistiques moins bonnes qu’attendues publiées en Chine renforçaient les craintes d’un affaiblissement de la deuxième économie de la planète. La production industrielle, les ventes de détail et les investissements immobiliers se sont affichées en retrait par rapport au consensus, poussant de nombreux observateurs à réviser à la baisse l’objectif d’une croissance de 7,5 % cette année.

Outre-Atlantique, les bonnes statistiques du jour n’ont pas pesé sur la tendance. Les ventes de détail ont rebondi plus fortement qu’attendu en février, après deux mois de recul et les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé au plus bas depuis 3 mois.

Le Dow Jones a perdu 1,41% à 16 110,14 points, le S&P 500 1,17% à 1 846,35 points et le Nasdaq, 1,46% à 4.260,42 points. L'indice VIX, dit "indice de la peur", a fortement progressé, de 11,40%, dans un marché aux volumes importants. 

Parmi les valeurs françaises, le feuilleton des télécoms s’est poursuivi sans toutefois avoir de réelle influence sur la tendance. Alors que Bouygues est toujours donné favori pour le rachat de SFR, certains analystes estiment que vivendi, maison mère de SFR, pourrait être tenté de conserver sa filiale en vue d’une introduction en bourse ou dans l’attente d’une meilleure offre de l’étranger. Numericable a pris 3,94% à 26,40 euros. Bouygues a perdu 1,86% à 31,43 euros, Vivendi 1,34% à 19,87 euros et Orange, 2,42% à 10,3 euros.

Lagardère s’est adjugé 1,41% à 29,59 euros, après l’annonce d'un dividende exceptionnel suite à la cession de ses parts dans Canal+.

TF1 a baissé de 2,40% à 12,60 euros après la rétrocession à la chaîne BeIn Sports de droits de diffusion en France des matches de la Coupe du Monde de foot 2014.

Altran a grignoté 0,37% à 7,96 euros, après la publication d'un bénéfice net 2013 en légère hausse.

Dassault Aviation a pris de 2,45% à 1.045 euros malgré des bénéfices 2013 en baisse et un chiffre d'affaires attendu en repli en 2014.

NRJ a engrangé 3,10% à 8,99 euros suite à une perte opérationnelle moins prononcée qu’ attendue en 2013.

Haulotte Group s’est envolé de 5,32% à 15,25 euros malgré l'abaissement de sa recommandation par Société Générale à « vendre »contre « neutre » auparavant.

Enfin, Vétoquinol a abandonné 1,72% à 37,15 euros. Le groupe de médecine vétérinaire a redressé sa rentabilité en fin d'année malgré un premier semestre en demi-teinte.

L’Euro s’est replié à 1,3855 Dollar après une journée volatile suite aux propos de Mario Draghi. L’or a progressé à 1 370,65 dollars l’once alors que le WTI, échéance avril 2014, restait quasi stable à 98,24 dollars le baril.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.