Wall Street dégringole suite à une mauvaise statistique sur les stocks pétroliers

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé en très légère hausse (+0,30% à 4.391,94 points) dans un volume d'échanges modéré de 3,4 milliards d'euros.

Wall Street dégringole suite à une mauvaise statistique sur les stocks pétroliers

Le marché parisien a ouvert en territoire positif en maintenant le cap au cours de la journée, mais a marqué le pas avant la fermeture, se montrant erratique après des données sur les stocks de bruts aux Etats-Unis.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a abandonné 0,25% tandis que Londres a gagné 0,54%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 0,27%.

La journée avait pourtant bien commencé avec un commerce extérieur chinois qui s'est moins contracté que prévu en 2015 à -7%.

Ces indicateurs rassuraient les investisseurs au moment où les marchés chinois bénéficient d'une accalmie, due notamment au fait que la banque centrale chinoise a décidé d'enrayer la dépréciation de la devise chinoise.

Mais l'attitude optimiste du marché a quelque peu été estompée en fin de séance lorsque le ministère américain de l'Energie a annoncé que durant la semaine dernière non seulement les stocks de brut avaient augmenté, mais également ceux d'essence et de produits distillés, pour la deuxième semaine de suite et de façon très marquée, signalant une demande en panne face à une offre surabondante.

Cette déclaration a mis le feu aux poudres et La Bourse de New York a lourdement rechuté, le Dow Jones a perdu 2,21%, le Nasdaq Composite a cédé 3,41% et l'indice S&P 500 a reculé de 2,50% à 1.890,28 points.

Parmi les valeurs en Europe, les entreprises exposées aux matières premières ont fini hausse à l'image de Maurel et Prom (+5,11% à 2,47 euros), Total (+1,61% à 37,85 euros) ou Technip (+2,36% à 39,40 euros).

Les entreprises industrielles ont clôturé en ordre dispersé avec PSA Peugeot Citroën (-1,50% à 14,75 euros), Renault (-0,64% à 86,66 euros), Airbus Group (+0,83% à 59,49 euros) et Air Liquide (+0,48% à 97,07 euros).

Sodexo a progressé de 2,70% à 91,22 euros, après avoir enregistré une hausse de 9,6% de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice décalé 2015/16.

CGG a affiché une perte de 6,42% à 2,04 euros après avoir lancé son augmentation de capital d'un montant d'environ 350 millions d'euros, qui va s'opérer avec une énorme décote par rapport à son cours de Bourse.

Sur le marché des changes, l'euro a légèrement profité en fin de journée de la dégringolade de Wall Street. Vers 20H00 à Paris, l'euro valait 1,0871 dollar, contre 1,0858 mardi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.