Les marchés européens surperforment les marchés américains en ce début de semaine

La Bourse de Paris a poursuivi sa progression mardi (+1,47%) à 4.290,28 points dans un volume d'échanges fourni de 3,8 milliards d'euros, dans l'attente d'une nouvelle action de la Banque centrale européenne la semaine prochaine.

Les marchés européens surperforment les marchés américains en ce début de semaine

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 1,63% et Londres 0,63%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 1,61%.

La cote parisienne a ouvert en baisse avant d'osciller autour de l'équilibre et de repasser dans le vert en cours de matinée, les investisseurs peinant à adopter une direction durable face à la chute des cours du pétrole et dans l'attente d'un possible geste de la BCE.

Le marché a des attentes assez fortes notamment vis-à-vis de la Banque centrale européenne (BCE) et un possible élargissement du programme de rachats d'actifs de l'institution aux dettes souveraines.

Du côté des indicateurs, le Royaume-Uni a vu son inflation fortement ralentir à 0,5% en décembre, un chiffre plus bas qu'attendu par les économistes.

L'Italie a, de son côté, fait part d'une hausse de 0,3% de la production industrielle en novembre, faisant mieux que prévu.

L'Allemagne a publié dans la matinée les chiffres sur l'industrie allemande des machines-outils dont les commandes sont retombées de 10% sur un an au mois de novembre.

Malgré la bonne tenue des marchés européens, Wall Street a fini en petite baisse hier, après que des inquiétudes dans les secteurs de l'immobilier et des matériaux ont gâché un début de séance optimiste: le Dow Jones a cédé 0,15%, le Nasdaq 0,07% et l'indice élargi S&P 500 a reculé de 0,26%, à 2.023,03 à points.

Après avoir ouvert en hausse, encouragés par les bons résultats du spécialiste de l'aluminium Alcoa, le Dow Jones gagnant jusqu'à 1,60%, les indices se sont orientés vers le rouge. Peu avant la clôture, ils sont revenus proches de l'équilibre.

Un des principaux facteurs de baisse a été une publication du promoteur KB Home, qui a mis en garde sur des pressions persistantes sur ses marges en 2015.

Cette annonce a pesé sur le secteur immobilier: non seulement KB Home s'est effondré de 16,29% mais ses concurrents Standard Pacific et M.D.C Holdings ont respectivement abandonné 6,06% à et 3,77%.

A cela s'ajoute la volatilité des cours du pétrole, qui sont tombés hier à de nouveaux plus bas en près de six ans.

Mardi matin, juste avant l'ouverture des marchés européens, le ministre de l'Énergie des Émirats arabes unis, Suhaïl Mazroui a affirmé que l'Opep ne pouvait plus "protéger" le prix du baril.

Sur le terrain des valeurs européenes, EDF a pris 5% à 22,57 euros alors que la ministre de l'Ecologie a relancé le débat sur l'avenir du nucléaire en France.

Le secteur pétrolier a finalement terminé dans le vert après avoir souffert du recul des cours du brut. Total a gagné 1,02% à 41,70 euros et Technip 2,70% à 47,11 euros.

Veolia Environnement (+4,14% à 15,21 euros) et Suez Environnement (+4,53% à 15,24 euros) ont profité du relèvement de leur recommandation à "surpondérer" contre "neutre" auparavant par Morgan Stanley.

Thales s'est élevé de 3,29% à 47,74 euros après le relèvement de la sienne à "acheter" contre "neutre" auparavant par Bank of America-Merril Lynch.

Iliad a finalement terminé en hausse de 0,45% à 201,15 euros. L'Autorité de régulation des télécoms (Arcep) va procéder "pendant plusieurs semaines" à des mesures afin de contrôler si Free Mobile respecte bien son obligation de couvrir 75% de la population à la date du 12 janvier.

Sur le marché des changes, l'euro baissait mardi face au dollar alors que la perspective d'un programme de rachat de dette publique par la Banque centrale européenne se précisait.

Vers 22H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,1777 dollar tombant même vers 15H05 GMT à 1,1753 dollar, un nouveau plus bas depuis début décembre 2005.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.