Prises de bénéfices sur les marchés

L’indice phare de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé en nette baisse jeudi (-1,94% à 4.856,65 points), dans un volume d'échanges modéré de 3,7 milliards d'euros.

Prises de bénéfices sur les marchés

Le marché a ouvert en territoire positif en tout début de séance avant de rapidement faire machine arrière, puis de s'enfoncer davantage dans l'après-midi au point de perdre brièvement plus de 2%.

Parmi les autres marchés européens, Francfort a lâché 1,15% et Londres 1,88%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a perdu 1,76%.

Les marchés actions, dans leur ensemble, ont  subi des prises de bénéfices de la part des investisseurs après avoir progressé tout au long du mois d'octobre et début novembre.

La séance a été en outre marquée par des déclarations de banquiers centraux, à commencer par le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi et la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen.

Même Mario Draghi ne parvient plus à sortir le marché de sa torpeur. Les propos du banquier central ont poussé les indices à la hausse pendant 30 minutes mais la progression s'est dégonflée en seconde partie de matinée.

Dans ces conditions, Wall Street a fini en repli, le Dow Jones a perdu 1,44% à 17.448,07 points, le Nasdaq a abandonné 1,22% à 5.005,08 points et le S&P 500 a lâché 1,40% à 2.045,97 points.

Parmi les valeurs, Amundi a pris 3,56% à 46,60 euros pour ses premiers pas sur le marché, après avoir réussi son introduction en Bourse, ce qui valorise la société à 7,5 milliards d'euros.

Son principal actionnaire Crédit Agricole a perdu 1,19% à 11,24 euros tandis que Société Générale, qui a cédé l'intégralité de ses parts dans cette opération, a lâché 2,00% à 44,05 euros.

Les valeurs liées aux matières premières ont souffert, à l'image de Total (-2,40% à 44,94 euros) et ArcelorMittal (-6,24% à 4,61 euros).

Iliad a pris 2,68% à 201,05 euros après la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 5,3% au troisième trimestre. Le groupe a annoncé avoir dépassé pour la première fois la barre des 17 millions d'abonnés.

Eurazeo a perdu 5,05% à 62,67 euros. La société d'investissement a enregistré au troisième trimestre un chiffre d'affaires en hausse de 6,6% à périmètre et changes constants.

Le secteur aéronautique a perdu du terrain avec Airbus Group (-3,74% à 64,06 euros) et Safran (-3,45% à 68,00 euros), alors que le motoriste britannique Rolls-Royce a averti de difficultés dans ses activités aérospatiales et marine qui auront des conséquences sur ses résultats en 2015 et 2016.

Sur le marché des changes, l'euro s'est repris jeudi face au dollar, faute de nouvelles déclarations côté américain qui auraient pu consolider la perspective d'une remontée des taux d'intérêt par la Réserve fédérale le mois prochain.

Vers 23H00 à Paris, la monnaie unique européenne valait 1,0815 dollar, contre 1,0740 dollar mercredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.