Le CAC 40 salue les propos de Janet Yellen

La Bourse de Paris a terminé une nouvelle fois en hausse mardi continuant son rebond pour la sixième séance consécutive, après les propos de Janet Yellen.

L'indice CAC 40 a pris 1,09 % à 4 283,32 points, dans un volume d'échanges de 3,9 milliards d'euros, le DAX 30 2,03 % à 9 478,77 points et le FTSE 100, 1,23 % à 6 672,66 points.

Après une ouverture en hausse, le marché parisien a progressé tout au long de la journée, soutenu dans l’après-midi par la très bonne tenue de Wall Street.

Le principal événement et catalyseur de la journée a été constitué par l’audition de la nouvelle patronne de la Réserve fédérale américaine Janet Yellen devant la commission des finances de la chambre des Représentants. Janet Yellen, sans surprise, a défendu la poursuite du soutien monétaire à l'économie américaine, notant que la reprise sur le marché du travail manquait encore de robustesse. Concrètement, son discours est resté ultra-accommodant, fidèle en cela à ce que son prédécesseur a mis en place, à savoir la mise en place progressive d'une réduction des rachats d'actifs et le report à une échéance lointaine, d’une remontée des taux.

Toujours outre-Atlantique, la Chambre des représentants américaine, à majorité républicaine, va voter sans contrepartie le relèvement du plafond de la dette, a annoncé son président mardi.

Dans ces conditions, Wall Street a terminé en nette hausse mardi, après les propos de la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen. Le Dow Jones a pris 1,22% à 15 994,77, le S&P 500, 1,11%, à 1 819,45 et le Nasdaq, à 1,03% à 4.191,04 points.

Du côté de l’hexagone, les investisseurs ont accueilli plusieurs résultats d’entreprises de manière contrastée.

Michelin s’est adjugé 3,30% à 83,67 euros, en dépit de la baisse de ses résultats et de son chiffre d'affaires en 2013.

L'Oréal a perdu 3,26% à 124,80 euros malgré la publication de résultats en hausse en 2013 et le changement de recommandation à "acheter" contre "neutre" auparavant pat la banque UBS.

Alcatel-Lucent a abandonné 4,38% à 3,10 euros après l'abaissement de sa recommandation à "neutre" contre "surpondérer" par Morgan Stanley.

Eiffage a pris 3,34% à 45,95 euros après l’annonce d’une hausse de 1,6 % de son chiffre d'affaire à périmètre et change constants.

Nexans a dévissé de 5,19% à 33,97 euros après avoir publié une perte nette de 333 millions d'euros en 2013 et revu à la baisse ses objectifs pour 2015.

Lagardère s’est envolé de 5,26% à 28,73 euros, les investisseurs préférant retenir le relèvement de son objectif de résultat opérationnel pour 2013 que la publication d'un chiffre d'affaires annuel en baisse de 2,1% à 7,2 milliards d'euros.

Enfin, Ubisoft s’est envolé de 5,90% à 11,40 euros en dépit du le recul de son chiffre d'affaires de 35,2% au troisième trimestre de son exercice et la baisse de ses ventes de 24,8% sur 9 mois.

L’Euro est resté quasi inchangé à 1,3638 Dollar. L’or a progressé à 1 291.39 dollars l’once et le WTI, échéance mars 2014, à 100,47 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.