Regain d’optimisme après l’apaisement des tensions géopolitiques

La Bourse de Paris a accentué ses gains après l'ouverture de Wall Street lundi, après trois séances consécutives de baisse.

Reprise de gains à la Bourse de Paris après plusieurs séances de repli

Conséquence directe de l'atténuation des tensions géopolitiques, le CAC 40 a terminé en hausse pour enregistrer une progression de 1,2% à 4.197 points, dans un volume d'affaires néanmoins faible de 2,76 milliards d'euros. 

Un rebond pas exclusivement technique dans la mesure où les tensions autour du dossier ukrainien ont baissé d'un cran avec l'annonce par la Russie de la fin de ses exercices militaires près de la frontière avec l'Ukraine. Moscou a qui plus est fait part de sa volonté de servir de médiateur entre l'Ukraine et les rebelles.

La cote parisienne rattrape son recul après avoir perdu près de 6% en deux semaines et être descendue tout près de son plus bas niveau annuel vendredi.

Sur les autres places européennes, le DAX a pris 1,95%, le FTSE londonien 1,06%, et les places de Milan et de Madrid ont gagné respectivement 1,41% et 1,02%. A New York, le Dow Jones a gagné 0,38%, le S&P 500 0,63% et le Nasdaq Composite 0,96%.

Sur le front des valeurs, Air France a fini en tête de l'indice SBF 120 en prenant 9,68% à 7,77 euros. La valeur fait partie des titres les plus malmenés ces dernières semaines, puisqu'elle a perdu plus de 40% depuis le 10 juin. 

D'autres valeurs cycliques ont aussi regagné du terrain comme Renault (+1,07% à 58,77 euros), PSA Peugeot Citroën (+2,55% à 10,2 euros), Schneider Electric (+2,80% à 62,82 euros) et Saint-Gobain (+3,03% à 36,55 euros).

Lagardère a progressé de 1,62% à 20,73 euros. Sa filiale, l'éditeur américain Hachette Book Group (HBG), s'est défendue d'accusations d'entente sur les prix du livre électronique lancées la veille par Amazon, qui a déplacé le conflit commercial qui les oppose sur la voie publique.

Archos a fini en net recul (-3,28% à 2,65 euros) après avoir creusé sa perte nette au premier semestre. Nicox a par contre bondi (+4,90% à 2,25 euros) après l'annonce de changements dans son conseil d'administration. Et Euronext a pris 3,58% à 18,8 euros après un relèvement de recommandation par la banque suisse UBS.

Enfin, l'or ressort en baisse de 0,16% à 1 308.50 dollars l'once, l'euro perd 0,18% à 1.3382 dollar et le WTI prend 0,63% à 98.06 dollars. ​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.