Le CAC 40 reprend son souffle

La Bourse de Paris a terminé en légère hausse lundi, dans une séance sans rendez-vous majeur après le net rebond de Wall Street vendredi.

Le CAC 40 a pris 0,11 % à 4 134,1 points, dans un volume d'échanges faible de 2,4 milliards d'euros, le DAX 0,25 % à 9 195,17 points et le FTSE 100, 0,11 % à 6 559,48 points.

Le marché parisien a éprouvé le besoin de faire le point  hier après la séance de vendredi, profitant d’une séance sans indicateur majeur. Après avoir ouvert en hausse, le CAC 40 s’est inscrit immédiatement en baisse avant d’entreprendre une remontée hésitante en début d’après-midi, soutenu par la bonne tenue relative de Wall Street.

Si les investisseurs ont parfaitement intégré le fait que la banque centrale américaine pourrait changer sa politique monétaire en décembre, voire janvier et que les bons indicateurs macroéconomiques publiés qui soulignent le retour de la croissance aux Etats-Unis sont suffisants pour soutenir les marchés. Selon certains observateurs, les inquiétudes semblent se reporter sur l’ampleur que pourrait prendre la baisse du rachat d’actifs par la FED sur les marchés.

Si les premières informations publiées en matinée n’ont que très peu pesé sur la tendance, le repli surprise de la production industrielle allemande en octobre a rajouté un peu de pression sur les investisseurs. La production industrielle allemande s'est repliée de 1,2% en octobre, pour un deuxième repli consécutif alors qu'un rebond était prévu par le consensus.

La bourse de New York a clôturé en très petite hausse hier. Le Dow Jones a grignoté 0,03% à 16 025,53 points, le S&P 500 0,18 % à 1 808,37 points et le Nasdaq, 0,34 % à 3 516,17 points. 
Le secteur des télécoms a été très entouré hier alors que Bouygues Telecom a relancé lundi la guerre des prix dans la téléphonie mobile en étendant la 4G sans surcoût à l'ensemble de sa gamme de forfaits.

Orange a pris 0,51% à 8,99 euros. Vivendi a perdu 0,31% à 17,58 euros et Bouygues 0,15% à 25,93 euros. Iliad (Free) a fini en quasi équilibre à -0,03% à 172,55 euros.
EADS s’est adjugé 0,82% à 50,49 euros. Le groupe a annoncé lundi la suppression de 5 800 emplois dans ses activités "Défense" et "Espace" en Europe.

GDF Suez a bondi 2,03% à 16,81 euros après un relèvement de recommandation à "acheter", contre "neutre" auparavant, par les analystes de Bank of America-Merrill Lynch.

Danone a perdu 0,17% à 52,23 euros, pénalisé par une note défavorable d'Exane-BNP Paribas.
Vinci a progressé de 0,42% à 45,53 euros. Le groupe a annoncé l’acquisition de la société britannique Mentor, spécialisée dans l'assistance aux opérateurs d'infrastructures pétrolières et gazières.

Areva a perdu 1,27% à 19,10 euros après avoir signé une série d'accords avec ses partenaires chinois à l'occasion de la visite en Chine du Premier ministre Jean-Marc Ayrault.
Enfin, Publicis a pris 0,53% à 64,04 euros. Le groupe a annoncé l'acquisition de la société américaine d'analyse des données médicales Verilogue, spécialiste de la communication entre médecin et patient.

L’Euro a progressé à 1,3739 Dollar, l’or à 1 240,41 dollars l’once alors que le WTI, échéance janvier 2013, a reculé à 97,16 dollars le baril.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.