Le CAC 40 extatique !

Après l’élection hier de Donald Trump en tant que 45ème président des Etats-Unis, les indices européens ont connu une séance rocambolesque.

Le CAC 40 extatique !

Ils ont en effet ouvert un grand gap baissier avoisinant les -3% en début de séance pour finalement clôturer en très nette hausse. 

Sur la bourse de Paris, l’indice CAC 40 a progressé de +1,49% à 4543,48 points, dans un très fort volume d’échanges de 5,84 milliards d’euros.

Sur les autres places boursières européennes, le FTSE 100 londonien a terminé dans le vert avec +1,00% à 6911,84 points. Le DAX allemand a affiché la plus forte augmentation avec +1,56% à 10 646,01 points. L’Euro Stoxx 50 a pour sa part achevé la séance sur une progression de +0,98% à 3053,15 points.

Concernant les bourses américaines, la tendance est la même avec le S&P 500 qui s’est amplifié de +1,11% à 2163,26 points. Le Nasdaq Composite a affiché exactement la même progression avec +1,11% à 5251,07 points. Le Dow Jones Industrial Average a été le plus dynamique des trois indices américains avec une hausse de +1,40% à 18 589,69 points. Ce dernier a même frôlé l’inscription d’un nouveau plus haut historique lors de la séance.

Hier, la Chine n’a pas déçu les investisseurs en dévoilant son indice des prix à la consommation en hausse de +2,1% pour le mois d’octobre, comme prévu par le consensus Bloomberg. La balance commerciale du Royaume-Uni est ressortie en net recul de -12,7 milliards de livres pour le mois de septembre. Deux publications macroéconomiques américaines ont également attiré l’attention des intervenants avec la baisse des demandes de prêts immobiliers MBA de -1,2% et la progression des stocks de pétrole brut de +2,432 millions de barils, six fois moins que la semaine précédente.

Au chapitre des statistiques économiques de la journée, plusieurs indicateurs français viendront agrémenter la séance avec la production industrielle de septembre en glissement mensuel (consensus Bloomberg à -0,3%), les emplois non-agricoles pour le troisième trimestre 2016 (consensus Bloomberg à +0,1%) ainsi que la production manufacturière de septembre en glissement mensuel (consensus Bloomberg à -0,1%). Cet après-midi, nous obtiendrons les inscriptions hebdomadaires au chômage pour les Etats-Unis, attendues à +260K par le consensus Bloomberg.

Sur les secteurs du Stoxx 600, les trois plus fortes progressions ont été les ressources naturelles (+6,56%), la santé (+4,64%) et le secteur de la construction et des matériaux (+3,37%). Les trois plus fortes chutes ont été les services aux collectivités (-1,32%), l’alimentation et la boisson (-0,90%) et l’immobilier (-0,69%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes progressions ont été Vallourec (+10,48% à 6,48€), Sanofi (+5,84% à 77,15€) et Axa (+4,59% à 21,28€). Le groupe français Vallourec, spécialiste des solutions tubulaires à destination des entreprises énergétiques, a dévoilé mardi (après la clôture) ses résultats trimestriels. Loin d’être positif (perte nette de 160 millions d’euros, résultat brut d’exploitation en chute de 52 millions d’euros et un chiffre d’affaires en baisse de 20,5%), ils ont toutefois le mérite d’être supérieurs aux attentes du consensus, d’où le puissant engouement des acheteurs. Les trois plus fortes baisses ont été Renault (-2,12% à 75,40€), Engie (-1,96% à 12,75€) et Publicis Groupe (-1,94% à 59,19€). Renault pâtit de l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis avec d’éventuels droits de douane sur les véhicules exportés aux Etats-Unis à venir.

Du côté des recommandations des brokers, Crédit Suisse a confirmé sa position « surperformance » sur Crédit Agricole, avec un cours cible qui passe de 11 à 11,50€. Cela fait suite aux bons résultats du troisième trimestre de la banque française.

Invest Securities a réitéré son avis à la vente sur le titre Worldline, tout en abaissant son objectif cible de 23 à 22€.

Société Générale a confirmé sa recommandation positive sur Alstom, suite aux très bons résultats trimestriels de l’équipementier ferroviaire.

Sur le marché des changes, l’euro valait 1,0910 dollar hier, contre 1,1030 dollar mardi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.