Les marchés terminent en baisse, plombés par la Chine

L’indice vedette de la Bourse de Paris (CAC 40) a terminé dans le rouge hier, (-0,86% à 4 404,02 points), dans un volume d'échanges modéré de 3,3 milliards d'euros.

Les marchés terminent en baisse, plombés par la Chine

Parmi les autres marchés européens, Francfort a cédé 1,17%, Londres -0,92% et l'Eurostoxx 50 a perdu 0,63%.

Les espoirs suscités par les bonnes statistiques en Chine ont rapidement cédé le pas aux déceptions des chiffres du commerce extérieur et les craintes d'un ralentissement incontrôlé de l'économie chinoise. En effet, la deuxième économie mondiale a vu ses exportations s'effondrer d'environ 25% sur un an. De leur côté, les importations du pays ont plongé de 13,8%.

Par ailleurs, les indicateurs avancés de l'OCDE restent mal orientés en janvier. La publication de ces indicateurs, qui sont censés anticiper les points de retournement de l'activité économique, a montré des signes d'essoufflement dans la plupart des pays développés à savoir les États-Unis, le Royaume-Uni, le Japon et l'Allemagne.

Les prévisions de croissance restent stables pour l'Italie, la France et l'ensemble de la zone euro globalement moins exposés commercialement au risque émergent.

Sur le terrain des indicateurs, la deuxième estimation de la croissance dans la zone euro pour le quatrième trimestre 2015 a été confirmée à 0,3% et la production de l'industrie allemande a bondi de manière inattendue de 3,3% sur un mois en janvier.

Aux États-Unis, Wall Street a baissé dans le sillage des marchés européens, le Dow Jones a perdu 0,64%, le Nasdaq Composite a abandonné 1,26% et l'indice S&P 500 a reculé de 1,12%, à 1.979,26 points.

Parmi les valeurs, les titres liés au secteur industriel ont tiré le marché vers le bas. ArcelorMittal a perdu 8,02% à 4,29 euros, PSA Peugeot Citroën 3,39% à 14,68 euros et Renault 4,34% à 83,70 euros.

En outre, le secteur automobile a souffert, alors qu'a été ouverte en France une information judiciaire pour "tromperie aggravée" visant le géant allemand Volkswagen, qui a équipé des véhicules diesel d'un logiciel permettant de tromper les contrôles antipollution.

EDF a reculé (-1,74% à 9,94 euros). La valeur avait plongé la veille après la démission du directeur financier sur fond de doutes quant au projet d'EPR en Angleterre.

Air France-KLM a perdu 1,82% à 8,20 euros. Le trafic passager du groupe a enregistré en février une hausse de 6,3% avec 6,3 millions de passagers transportés, marquée par un bond de 11,7% sur l'Amérique latine.

Casino a cédé 1,83% à 47,68 euros, après des nouveaux commentaires de la société d'investissement américaine Muddy Waters, à la veille de la publication de ses résultats.

Enfin, Séché Environnement a bondi (+4,37% à 27,97 euros) à la faveur de résultats supérieurs aux attentes pour 2015.

Sur le marché des changes, l'euro stagnait face au dollar, les deux devises hésitant l'une face à l'autre sans vraie tendance. Vers 23h00 à Paris, l'euro valait 1,1010 dollar contre 1,1013 dollar lundi vers la même heure.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.