Les indices européens en légère hausse en pré-ouverture

Sur la bourse de Paris, l’indice CAC 40 a gagné hier +0,57% à 4 345,63 points dans un volume d’échanges de 2,4 milliards d’euros.

Les indices européens en légère hausse en pré-ouverture

Sur les autres marchés en Europe, le DAX 30 a également progressé de +0,57%, le FTSE 100 a largement mené en montant de +1,59% et l’Eurostoxx 50 a pris +0,73%.

Aux États-Unis, les indices ont terminé la journée proches de l’équilibre : le S&P 500 a gagné quelques +0,02%, le Dow Jones a cédé -0,02% et le Nasdaq Composite a pris +0,13%.

Hier, les marchés étaient tournés vers la Bank of England (BOE) qui a annoncé une baisse de ses taux directeurs de 0,5% à 0,25%, et une augmentation de son programme de rachats d’actifs, qui passe de 375 Mds £ à 435 Mds £. De plus, jusqu’à 10 Mds £ d’obligations corporate pourront être achetées par l’institution. Les investisseurs étaient 99,2% à anticiper une baisse de taux mais peu pensaient que la BOE augmenterait son programme de rachats. En Grèce, le taux de chômage pour mai est paru à 23,5%. Aux États-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage sont parues à 269K contre 265K attendu (Bloomberg). Les commandes de biens durables en juin sont ressorties à -3,9% (consensus Bloomberg à -4%).

Aujourd’hui, l’agenda économique est assez fourni. À 8h00 les commandes à l’industrie en Allemagne pour juin sont parues en repli de -0,4% alors que le consensus tablait sur une hausse de +0,5%. Les productions industrielles pour juin en glissement mensuel paraîtront pour l’Espagne à 9h00 et pour l’Italie à 10h00, avec des anticipations à respectivement +0,5% et +0,3% (Bloomberg).

Cet après-midi, des données américaines importantes et très surveillées rythmeront la seconde moitié de la séance. À 14h30, le taux de chômage sera publié pour juillet (consensus Bloomberg à 4,8%) et les Non Farm Payrolls (variation des emplois non-agricoles) paraîtront également pour juillet (anticipations à 180K selon Bloomberg). À la même heure, la balance commerciale sera donnée pour juin (consensus Bloomberg à -43 Mds $). À 21h00, le montant des crédits à la consommation sera fourni pour juin (anticipations à 16 Mds $).

Sur les secteurs du Stoxx 600, seules les valeurs de la chimie ont enregistré un repli (-0,15%). Les plus fortes hausses ont été constatées sur les banques (+1,34%), les valeurs de l’énergie (+1,22%) et sur les assurances (+1,16%).

Pour ce qui est du CAC 40, Crédit Agricole était en tête jeudi en gagnant +2,62%, suivie par LafargeHolcim (+2,19%) et Société Générale (+1,80%). Les valeurs le plus fortement dans le rouge étaient Nokia (-1,40%), Sanofi (-0,91%) et Safran (-0,64%).

Du côté des changements de recommandation d’analystes, Barclays a passé son avis sur Total de « pondération en ligne » à « surpondérer ». Sur Vinci, la banque britannique a augmenté son objectif de 70 euros à 76 euros.

Sur Barclays, Société Générale a augmenté son cours cible de 6 euros, à 48 euros à présent avec un avis à « surpondérer ». Sur la même société, Kepler Cheuvreux vise 36,30 euros contre 34,80 euros auparavant, et Natixis est passé à « neutre » avec un objectif de cours à 34 euros.

Sur AXA, Natixis est restée à l’achat en visant 27 euros contre 25 précédemment.

Pour ce qui est de Crédit Agricole, Natixis est restée à « achat » mais a passé son cours cible de 10,70 à 10,90 euros.

Sur Arkema, l’américaine JP Morgan a augmenté son objectif de 72 à 75 euros, avec un avis à « neutre ».

Sur le marché des changes, l’euro a perdu -0,18% face au billet vert et valait 1,1130$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.