Le CAC reste stable avant le verdict de la BCE

La Bourse de Paris a clôturé quasi stable mercredi, dans un marché qui attend plus que jamais la décision de la BCE ce jeudi.

Le CAC reste stable avant le verdict de la BCE

L'indice CAC 40 a abandonné 0,06 % à 4 501 points. Le DAX a grignoté 0,07 % à 9 926,67 points alors que le Footsie reculait de 0,26 % à 6 813,63 points.

Si le marché parisien a connu un trou d’air en fin de matinée suite à la publication d’indices PMI européens décevants, les investisseurs ont vite repris leurs esprits et ramené l’indice phare de la place de Paris au-dessus de la barre des 4 500 points.

Les chiffres macroéconomiques qui se succèdent depuis quelques jours ne laissent plus aucun doute sur l’intervention de la BCE. L’activité du secteur privé de la zone euro a ralenti en mai selon les résultats définitifs des enquêtes de Markit auprès des directeurs d'achat. L'indice PMI composite a reculé à 53,5 contre 53,9 en estimation « flash » et 54,0 en avril, soulignant que la reprise en zone euro reste fragile.

La seule interrogation des investisseurs concerne l’ampleur de l’intervention de la BCE. Si une baisse des taux directeurs est acquise, les interrogations concernant la mise en place de taux de dépôts négatifs ou d’un plan de financement à long terme voire, de rachats d’actifs ou d’une prolongation d’un an de plusieurs opérations de prêts de court terme aux banques, demeurent.

Les autres chiffres macroéconomiques publiés hier, ont confirmé les difficultés de l’économie française. L’indice final composite a atteint son plus bas niveau en trois mois à 49,3 points contre 50,6 points en avril, en dessous de la barre des 50 points qui sépare une économie en expansion d’une économie en contraction.

Outre-Atlantique, les indicateurs publiés se sont révélés plutôt mitigés. Dans un premier temps, la détérioration de la balance commerciale américaine et la baisse plus importante que prévu des créations d'emplois dans le privé selon ADP ont déçu les investisseurs. Mais la hausse plus forte que prévu de l'activité dans les services aux Etats-Unis en mai et la publication du « beige book » de la FED qui a montré que les Etats-Unis ont enregistré une expansion de leur activité économique au cours des six semaines précédant le 23 mai, ont redonné de l’entrain aux intervenants.

Le Dow Jones Industrial Average a grappillé 0,09 % à 16 737,53 points. Le S&P 500 a pris 0,19 % à 1 927,88 points alors que le Nasdaq progressait plus franchement de 0,41 % à 4 251,64 points notamment soutenu par le bon parcours d’Apple.

Parmi les valeurs françaises, Bouygues a perdu 3,15% à 33 euros, après que Kepler eut revu sa recommandation de « conserver » à « alléger ».

Lafarge a progressé de 3,16% à 65 euros, suite à des spéculations positives autour de la cession de plusieurs actifs du fait de sa fusion avec Holcim.

BNP Paribas a pris 1,16% à 51,5 euros. François Hollande a écrit à Barack Obama pour l'alerter sur le « caractère disproportionné des sanctions envisagées » contre la banque française. La menace de l'agence de notation Standard and Poor' s qui a menacé mercredi d'abaisser la note à long terme de BNP Paribas à cause de cette affaire ne semble pas avoir ému outre mesure les investisseurs.

Arkema s’est adjugé 0,84% à 74,81 euros après un relèvement de sa recommandation par Crédit Suisse, à « surperformer » contre « neutre » auparavant.

Ubisoft a grimpé de 2,87% à 15,06 euros. La société a annoncé un record de ventes pour son nouveau jeu « Watch Dogs » avec 4 millions d'unités écoulées en une semaine.

SII a bondi de 4,83% à 8,03 euros. Le résultat net part du groupe au terme de son exercice 2013-2014, a progressé de 25,1% sur un an, le résultat opérationnel de 12% et le chiffre d'affaires de 3,3%.

Enfin, Haulotte Group a gagné 0,82 % à 12,26 euros après le relèvement de sa recommandation par Société Générale, à « neutre » contre « vendre » auparavant.

L’Euro s’est replié à 1,3599 Dollar, l’or à 1 243,95 dollars l’once et le WTI, échéance juillet 2014, s’est replié à 102,44 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.