Le CAC 40 cède du terrain

La Bourse de Paris recule (-0,30%) à 5105,05 points dans un volume de 1117 millions d’euros.

Le CAC 40 cède du terrain

L’indice parisien est stoppé par un environnement macroéconomique peu favorable. Wall Street clôture en baisse, le baril de Brent atteint son plus bas niveau depuis janvier et les indicateurs chinois sont considérés comme en dessous des attentes par les investisseurs.

Ailleurs en Europe, le Dax (+0,13%) et le Footsie londonien (+0,17%) se stabilisent. L’Euro Stoxx 50 cède 0,40%.

Du point de vue macroéconomique, le baril de Brent est descendu en dessous du seuil des 50 dollars pour la première fois depuis janvier. Les cours de l’or noir sont affectés par le possible recul de la demande chinoise qui peine à se reprendre.

De plus, l’Iran a confirmé son intention de revenir sur le devant de la scène en augmentant rapidement sa production pétrolière. La peur d’une offre excédentaire face à une demande qui s’affaiblit a porté atteinte au secteur pétrolier et parapétrolier.

Outre-Atlantique, les investisseurs sont inquiets de l’impact de la prochaine hausse des taux de la Fed sur l’économie américaine, inquiétude renforcée après la publication d’indicateurs insatisfaisants. Wall Street a clôturé en baisse de 0,28%.

Du côté des statistiques, deux indicateurs sont à l’affiche aujourd’hui. Les prix à la production de juin dans la zone euro qui ont été publiés à 11h. Ils sont conformes aux attentes avec un recul de 0,1%.

Aux Etats-Unis, les commandes à l’industrie du même mois à 16h00.

Du côté des valeurs, AXA a enregistré une croissance de 12% de son résultat opérationnel au premier semestre et a confirmé ses objectifs annuels. Le titre s’apprécie de 0,76% à 24,44€.

Par ailleurs, les bancaires sont affectées par le plongeon des cours de Crédit Agricole de 9,30% à 13,065euros. Malgré un bénéfice net en hausse au deuxième trimestre, le groupe a passé une nouvelle provision pour litiges dans le cadre d'une enquête aux États-Unis. Celle-ci porte sur de possibles infractions à la loi sur les paiements en dollars vers des pays soumis à embargo.

Ainsi, la Société générale et BNP Paribas reculent aussi. Les titres perdent respectivement 1,72% à 44,23€ et 0,99% à 59,96€.

Autre annonce importante, LafargeHolcim va lancer une procédure de retrait obligatoire afin de racheter les dernières actions de Lafarge encore en circulation. Le titre gagne 1,30% à 64,07€.

Finalement, Total sur le sillage du baril de Brent recule de 0,65% à 44,66 euros.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar s’apprécie 0,12% à 1,0968$. L’euro remonte face au dollar malgré la forte baisse enregistrée lundi par la place boursière d’Athènes.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.