Les indices actions européens continuent de stagner

La Bourse de Paris se stabilise (-0,09%) à 4911,73 points dans un volume de 924 millions d’euros.

Les indices actions européens continuent de stagner

L’indice parisien temporise malgré la nette hausse des indices actions américains hier ; le scandale Volkswagen revient sur le devant de la scène.

Ailleurs en Europe, le Dax recule de 0,31%, le Footsie Londonien (-0,17%) et l’Eurostoxx 50 (-0,04%) se stabilisent.

Du point de vue macroéconomique, de nouveaux rebondissements dans le scandale Volkswagen avec l’annonce de l’Agence américaine de protection de l’environnement qui évoque une poursuite de son enquête, notamment pour les modèles haut de gamme qui était jusque-là épargnés.

Ce discours a fait chuter l’action à la Bourse de Francfort (-3%) et a pénalisé les valeurs européennes du secteur automobile.

Par ailleurs, la prudence est de mise cette semaine en attendant la publication du rapport mensuel de l’emploi américain, ce vendredi, pour le mois d’octobre.

Les chiffres du marché du travail apporteront des précisions supplémentaires pour la Réserve fédérale  américaine, qui lors de son dernier discours a appuyé le scénario d’une remontée des taux pour le mois de décembre.

A noter ce soir à 20 heures, le discours du Président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, qui avait permis précédemment au marché de se reprendre et d’engranger près de 5% en l’espace de 3 jours grâce à l’annonce d’un renforcement de son programme de rachat d’actions.

Du côté des statistiques, nous suivrons aux Etats-Unis les commandes à l’industrie qui seront publiées à 16 heures. Le consensus table sur une contraction de 0,8% pour le mois de septembre.

Du côté des valeurs, Bank of America Merrill Lynch est passé de « sous-performance » à « acheter » sur le titre Danone (+1,68% à 64,06€).

Areva bondit de 12,92% à 7,69 euros après la confirmation de la part du chinois CNNC de son intention d’acquérir une part minoritaire du capital du groupe.

Engie a signé deux accords importants avec les groupes chinois China Huaneng et Beijing Enterprise. Ceci étant, le titre recule de 1,02% à 16,06 euros.

Enfin, Klépierre chute de 4,08% à 41,25 euros après l’annonce du désengagement total de BNP Paribas qui envisage de vendre sa participation qui s’élève à 6,5% du capital.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar se déprécie de 0,33% à 1,0976$. L’euro reprend du terrain face au dollar avant le rapport mensuel de l’emploi américain vendredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.