Forte progression sur les marchés grâce à une conjonction de facteurs favorables

L’indice phare de la Bourse de Paris a clôturé hier en dans le vert (+1,22% à 4406,84 points), dans un volume d'échanges modéré de 3,5 milliards d'euros.

Forte progression sur les marchés grâce à une conjonction de facteurs favorables

Le marché parisien a démarré la séance en baisse, mais le rebond des cours de l'or noir a vite sorti la place française du rouge. Celle-ci est restée bien orientée tout au long de la séance, repassant au-dessus du seuil des 4400 points. Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 2,34% et Londres 0,92%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 1,72%.

Les marchés dans leur ensemble ont été soutenus par le pétrole et notamment le baril de Brent qui a atteint 37,04 dollars, soit un plus haut depuis près de deux mois.

À l'approche d'une réunion très attendue de la Banque centrale européenne, les marchés ont également profité de l'optimisme des opérateurs qui anticipent de nouvelles mesures de soutien de la part de l'institution monétaire.

Sur le terrain des statistiques, les investisseurs ont pris connaissance des chiffres définitifs d'activité dans le secteur manufacturier (PMI) en zone euro dont la croissance a de nouveau nettement ralenti en février, tandis que le chômage a touché en janvier son plus bas niveau depuis plus de quatre ans et demi.

En Chine, l'activité manufacturière s'est nettement contractée en février, enregistrant son plus fort repli depuis plus de quatre ans, selon un indice gouvernemental publié mardi, qui confirme l'essoufflement persistant de la deuxième économie mondiale.

Cela étant, aux Etats-Unis, les statistiques rassurantes s'accumulent. Après une fin d'année 2015 difficile, les signaux positifs se succèdent, laissant espérer que le point bas en termes d'activité a été atteint.

L'indice ISM manufacturier a nettement rebondi en février passant de 48,2 à 49,5. Cette hausse tient principalement à l'augmentation de la production qui remonte à 52,8.

Par ailleurs, le pays profite de la bonne santé de la construction. Les dépenses de construction s'inscrivent en nette hausse en janvier mettant ainsi un terme au ralentissement de la fin de l'année 2015.

Dans ces conditions, Wall Street a bondi hier, le Dow Jones a pris 2,11%, le Nasdaq Composite s’est adjugé 2,89% et l'indice élargi S&P 500 a avancé de 2,39%, à 1978,35 points.

Parmi les valeurs, Vivendi a progressé de 1,28% à 19,38 euros après avoir relevé de 20% le prix de son OPA sur Gameloft (+9,43% à 7,43 euros) dans la foulée du rejet de son offre initiale par la société.

Vivendi a aussi déclaré avoir légèrement accru sa participation au capital de l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft (+6,39% à 28,06 euros), franchissant ainsi au passage le seuil de 15% du capital.

Ipsen a perdu 8,05% à 48,75 euros alors que le groupe pharmaceutique a publié un bénéfice net de 190 millions d'euros en 2015, en hausse de 23,7% sur un an, mais les investisseurs s'inquiétaient de l'impact sur sa rentabilité à moyen terme de la prise en licence d'un anticancéreux prometteur.

Dans le secteur automobile, Renault a pris 1,76% à 85,62 euros et Peugeot 4,29% à 14,48 euros, profitant de l'accélération de la progression en février du marché automobile français avec une hausse de 13% des immatriculations.

Sur le marché des changes, l'euro poursuivait sa baisse face au dollar, souffrant du renforcement de la probabilité d'un soutien monétaire accru en zone euro. Vers 08h00 à Paris, l'euro valait 1,0849 dollar contre 1,0865 dollar hier vers 22h00.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.