Le CAC 40 stable, Vivendi dans le rouge

Après s'être installé au-dessus des 4.900 points en fin de semaine dernière, le CAC 40 se replie légèrement à la mi-séance. La semaine sera riche en rendez-vous macroéconomiques.

Le CAC 40 stable, Vivendi dans le rouge

A la mi-séance, le Cac 40 cède 0,17% à 4942,88 points dans un volume d’affaires de 935 millions d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien gagne 0,36% après avoir inscrit un record à 6.974,26 points, le Dax de la Bourse de Francfort, qui a également signé un plus haut historique à 11.455,08, prend 0,25%, et l’EuroStoxx 50 des principales valeurs de la zone euro engrange 0,12%.

Le contrat future mars sur indice Dow Jones monte de 0,16%.

Du point de vue macroéconomique, les investisseurs limitent les initiatives en ce début de semaine marquée par l’ouverture jeudi du Congrès national du peuple chinois, qui devrait abaisser sa prévision de croissance pour cette année, ainsi que par les chiffres de l’emploi de février aux Etats-Unis.

Le consensus Bloomberg table sur un ralentissement des créations de postes à 235.000, contre 257.000 en janvier, et sur une contraction du taux de chômage de 0,1 point à 5,6%.

Du point de vue des statistiques, l’indice PMI établi par Markit a reculé de 1,6 point à 47,6 dans l’Hexagone, tandis qu’il a progressé de 0,2 point à 51,1 outre-Rhin et qu’il s’est stabilisé à 51, un plus haut de six mois, au sein des Dix-neuf.

Toujours dans la zone euro, l’inflation a reculé de 0,3% sur un an en février, selon la première estimation d’Eurostat, après -0,6% en janvier.

Le taux de chômage a quant à lui diminué à 11,2% de la population active en janvier au sein des pays partageant la monnaie unique, après 11,3% en décembre.

Enfin, trois indicateurs américains animeront l’après-midi : les dépenses et revenus des ménages de janvier à 14h30, qui seront suivis à 16h00 par les dépenses de construction du même mois et l’ISM manufacturier de février.

Du côté des valeurs, l'action Vivendi abandonne 5,11% à 20,70 euros à la suite d’abaissements de recommandations de la part de Nomura (à « neutre » contre « achat »), Raymond James (de « performance en ligne » à « sous-performance ») et Barclays (qui ramène son objectif de cours à 20 euros).

Le groupe a déçu en proposant un dividende inchangé de 1 euro par action, dont 0,80 euro au titre du retour aux actionnaires.

Le groupe a par ailleurs cédé les 20% qu’il détient encore dans Numericable-SFR pour 40 euros par action, soit 38,5% en dessous du cours de vendredi. 

Numericable-SFR s’adjuge 6,05% à 58,76 euros.

CGG avance de 2,51% à 6,62 euros.

Le groupe a annoncé avoir démarré l’étude multi-clients Davros dans la partie nord du bassin de Carnavron en Australie, la plus grande étude jamais réalisée par le spécialiste de la sismique dans la région Asie-Pacifique.

Maurel & Prom engrange 1,69% à 7,81 euros. Le groupe pétrolier a fait état de résultats positifs dans les tests de production réalisés sur deux puits d’exploration au Gabon.

Total plie de 1,19% à 47,66 euros alors que le baril de Brent de la mer du Nord se stabilise après un gain de 18% en février.

Renault gagne 0,08% à 85,87 euros et Peugeot 0,27% à 15,00. Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de 4,1% en France au mois de février. Les ventes de PSA Peugeot Citroën se sont appréciées de 1,8% et celles de Groupe Renault de 1,8%.

Sanofi baisse de 1,41% à 86,46 euros alors qu’Exane BNP Paribas est passé de « surpeformance » à « neutre » sur la valeur.

Orange grappille 0,12% à 16,31 euros. Le PDG Stéphane Richard a annoncé au Journal du Dimanche avoir tenu des discussions avec Telecom Italia sur un rapprochement entre les deux groupes.

Il a toutefois indiqué qu’il ne s’agissait que d’échanges de vues et non de négociations. A Milan, Telecom Italia s’octroie 2,53%.

Enfin, Alcatel-Lucent monte de 0,63% à 3,519 euros. L’équipementier télécoms va retrouver une croissance rentable et génératrice de cash à l’issue du plan Shift, a déclaré le directeur général Michel Combes aux Echos.

Il a toutefois refusé de commenter les rumeurs de rapprochement avec Nokia.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,19% à 1,1217$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.