La bourse de Paris ouvre stable

Hier, l'indice phare de la bourse de Paris (CAC 40) a perdu -0.43% pour terminer à 4 438,22 points, dans un volume d'échanges de 3,27 milliards d'euros.

La bourse de Paris ouvre stable

Parmi les autres marchés européens, Londres a cédé -0,58% tandis que Francfort a reculé de -0.61%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a perdu -0.25%.

Aux États-Unis, Wall Street a légèrement baissé mardi, le Dow Jones a perdu -0,29%, le Nasdaq -0,19% et le S&P 500 a cédé -0.24%.

Les faits marquants d’hier ont été la publication des stocks hebdomadaires de pétrole brut outre-Atlantique par le département de l’Energie. Ces derniers ont présenté une hausse plus forte que prévu, ce qui a accentué la baisse des cours de l'or noir, pénalisant du coup les valeurs liées aux matières premières. Les cours du pétrole ont perdu environ un dollar et demi le baril après la publication.

Par ailleurs aux États-Unis, les investisseurs ont pu constater un bond des promesses de ventes de logements en juillet et des créations d'emplois un peu plus nombreuses que prévu ce mois-ci dans le privé (selon les estimations du groupe ADP) ce qui semble de bon augure à l'avant-veille de chiffres officiels du gouvernement. En zone euro, l'inflation en août et le chômage en juillet sont restés stables. Ces chiffres jugés décevants devraient accroître la pression sur la BCE pour relancer l'économie.

Du coté des statistiques macroéconomiques, sont attendus aux États-Unis l’ISM manufacturier du mois d’août, les dépenses de construction de juillet et la productivité du deuxième trimestre.

Concernant la zone euro, les publications finales du PMI manufacturier du mois d’août seront publiées dans la matinée.

Du côté des secteurs en Europe, le secteur bancaire a terminé en tête (+1,71%) suivi par les assurances (+1.17%) et l’immobilier (+0,18%). Du coté des baisses, le secteur des ressources de base a cédé -2.79% suivi par celui du pétrole (-1.37%) et celui de de la technologie (-1.11%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes hausses ont été Axa (+2.65%), Crédit Agricole (+2.38%) et Airbus Group (+1.65%). Arcelor Mittal (-3.71%), LVMH (-1.97%) et Lafargeholcim (-1.85%) ont enregistré les plus fortes baisses.

Du côté des recommandations des brokers, Goldman Sachs s’est positionné à la vente sur Casino et vise un objectif de cours de 40 euros.

Morgan Stanley n’était plus acheteur sur Klépierre et UBS a relevé son objectif de cours sur Valeo de 57 à 62 euros.

Sur le marché des changes, l'euro montait très légèrement mercredi face au dollar, dans un marché qui restait prudent à l'avant-veille de chiffres sur l'emploi américain. Vers 21h00 GMT (23h00 à Paris), l'euro valait 1,1156 dollar, contre 1,1143 dollar mardi vers la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.