Les Bourses européennes perdent du terrain tandis que Wall Street stagne

L’indice phare de la Bourse de Paris a creusé ses pertes hier (-1,34% à 4385,06 points), dans un volume d'échanges moyen de 3,6 milliards d'euros.

Les Bourses européennes perdent du terrain tandis que Wall Street stagne

Sur les autres places européennes, la Bourse de Francfort a perdu 0,81% et celle de Londres 0,46%. Par ailleurs l'Eurostoxx a reculé de 1,29%.

La séance fut riche en indicateurs macroéconomiques, en zone euro, la baisse des prix à la consommation en zone euro a légèrement ralenti en mars sur un an, à -0,1%, contre un repli de 0,2% le mois précédent.

Aux États-Unis, l’indice des directeurs d’achat (PMI) de Chicago est ressorti à 53,6 en mars alors que le consensus Reuters tablait sur un indice de 50. En février, il était de 47,6. L'indice repasse ainsi au-dessus du seuil des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité.

Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine qui s'est terminée le 26 mars se sont élevées à 276 000 contre un consensus de 265 000. La semaine précédente, elles étaient ressorties à 265 000.

Wall Street a terminé la séance d’hier sans direction pour terminer un trimestre très agité sur une petite hausse : le Dow Jones a cédé 0,18% mais le Nasdaq Composite a gagné 0,01%. L'indice élargi S&P 500, très surveillé par les investisseurs, a reculé de 0,20%, à 2059,74 points.

Du côté des valeurs, le secteur des télécoms a souffert du report de la décision sur un éventuel rapprochement entre Bouygues (-3,64% à 35,85 euros) et Orange (-1,25% à 15,40 euros), qui devrait intervenir d'ici la fin du week-end. Numericable-SFR a lâché pour sa part 1,82% à 36,99 euros et Iliad (maison mère de Free) 2,69% à 226,15 euros.

EDF a perdu 2,77% à 9,86 euros. Le chantier du réacteur nucléaire nouvelle génération EPR en construction à Flamanville (Manche) est à plus de 80% achevé, a indiqué le groupe.

Engie a cédé 1,41% à 13,64 euros, après avoir annoncé qu'il allait investir près de 100 millions d'euros d'ici à 2020 pour développer le gaz naturel comme carburant pour les camions en Europe.

Neopost a été pénalisé (-7,97% à 18,47 euros) par un abaissement de sa recommandation, à "neutre", contre "acheter" auparavant, par Natixis.

Maurel et Prom a bondi de 4,73% à 3,10 euros, après avoir évolué un temps dans le rouge. Le groupe a publié des résultats négatifs en 2015, affecté par la forte chute des prix du pétrole qui l'ont conduit à procéder à des dépréciations d'actifs.

Genfit a largement profité (+6,89% à 30,66 euros) de l'annonce d'un essai clinique de phase 2 de son avec deuxième programme de son futur médicament Elafibranor pour le traitement de la NASH, maladie hépatique non alcoolique.

Sur le marché des changes, l'euro montait ce matin face à un dollar affecté par les perspectives de la Fed, tandis que la monnaie unique européenne intégrait un chiffre médiocre sur l'inflation en zone euro. À 08h00 à Paris, l'euro valait 1,1382 dollar contre 1,1315 dollar jeudi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.