L’indice parisien poursuit sa baisse

Jeudi, le CAC 40 a perdu -0,53% à 5289,73 points, dans un volume d’échanges de 5,1 milliards d’euros. 

L’indice parisien poursuit sa baisse

Le DAX allemand a baissé de -0,33% à 12 590,06 points, l’Euro Stoxx 50 de -0,63% à 3562,38 points. Le FTSE 100 clôture en baisse de -0,89% à 7436,42 points.

Aux États-Unis, le S&P 500 a gagné +0,37% à 2365,72 points, le Nasdaq Composite a progressé de +0,73% à 6055,13 points et le Dow Jones monte de +0,27% à 20663,02 points.

Hier, un nouveau scandale politique a éclaté au Brésil, l’actuel président aurait versé des pots-de-vin dans l’affaire Petrobras. La bourse brésilienne et le real brésilien ont chuté de plus de 8%.

Au chapitre des statistiques économiques de la journée, l’indice des prix à la production mensuel allemand est meilleur que prévu à +0,4% contre +0,2% prévu par le consensus. Aucune autre statistique économique n’est attendue dans la journée.

Sur les secteurs du Stoxx 600, les plus fortes hausses ont été le secteur de la chimie (+0,24%), le secteur du voyage et des loisirs (+0,16%) et de l’assurance (+0,05%).

Les plus fortes baisses ont été le secteur de l’alimentation et de la boisson (-1,33%), de l’immobilier (-1,22%) et des services financiers (-1,10%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes hausses ont été Safran (+1,30% à 76,35€), Saint Gobain (+1,01% à 50,14€) et Crédit Agricole (+0,89% à 14,18€). Saint Gobain est l’un des plus fortes progressions au lendemain de sa journée investisseur.

Les trois plus fortes baisses ont été Danone (-2,80% à 65€), Carrefour (-2,13% à 22,75€) et Bouygues (-1,93% à 37,54€). Carrefour est impacté par la crise politique au Brésil qui a vu le BOVESPA (bourse brésilienne) chuter de plus de 8% hier.

Du côté des recommandations des brokers, UBS relève son objectif de cours sur Crédit Agricole de 13,20€ à 15,30€ et recommande « l’achat » du titre.

Morgan Stanley dégrade Schneider Electric de « surpondérer » à « pondération en ligne » avec un objectif de cours à 73€.

JP Morgan confirme sa recommandation « neutre » sur Ubisoft mais relève son objectif de cours de 31€ à 52€.

Sur le marché des changes, jeudi vers 21h00 l’euro valait 1,1113$, contre 1,1153$ mercredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations ci-dessus sont issues d’un prestataire externe et ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent pas un historique de nos cotations. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.