Le CAC 40 : temporisation après la Fed

Hier, le CAC 40 a clôturé en baisse de -0,72% à 4769,24 points dans un volume d’affaires de 3,74 milliards d’euros.

Le CAC 40 : temporisation après la Fed

Même tendance ailleurs en Europe, où le DAX a perdu -0,35% à 11244,84 points, le Footsie londonien a reculé de -0,28% à 6949,19 points, et l’Eurostoxx 50 des principales valeurs de la zone euro s’est replié de -0,58% à 3217,80 points.

Outre-Atlantique, le Dow Jones a perdu -0,60% à 19792,53 points, le Nasdaq Composite a baissé de -0,50% à 5436,67 points, et le S&P500 a reculé de -0,81% à 2253,28 points.

La Réserve Fédérale américaine (Fed) a relevé,  comme anticipé par les marchés, ses taux directeurs de 0,25%. Elle a aussi dévoilé son rythme du resserrement monétaire qui se fera en 3 hausses en 2017.

Au chapitre des statistiques économiques de la journée, les indices PMI manufacturiers et des services pour le mois de décembre rythmeront la séance. Le consensus Bloomberg table sur un PMI manufacturier à 51,9 points en France, 54,5 points en Allemagne, et 53,7 points en Zone Euro. En ce qui concerne le PMI services, le consensus prévoit 52 points en France, 54,9 points en Allemagne, et 53,8 points en Zone Euro.

Au Royaume-Uni, nous aurons la décision de Banque d’Angleterre concernant ses taux directeurs. Les marchés anticipent un statu quo monétaire.

Cet après-midi aux États-Unis nous connaîtrons l'Indice de la Réserve Fédérale de Philadelphie sur le secteur manufacturier (consensus Bloomberg 9,0 points), la balance des paiements courants (consensus Bloomberg -111,6 milliards de dollars), et l’indice des prix à la consommation (consensus Bloomberg +0,1%).

Sur les secteurs du Stoxx Europe 600, seuls trois secteurs ont fini dans le vert : l’automobile (+0,15%), les technologies (+0,11%), et les médias (+0,04%). Les plus fortes baisses sont les banques (-1,17%), le Retail (-0,92%), et la santé (-0,76%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les plus fortes hausses sont Accor (+2,20% à 35,51€), Arcelor Mittal (+1,74% à 7,58€), et Michelin (+1,16% à 104,80€). Les plus fortes baisses sont Veolia Environnement (-2,74% à 15,60€), Sanofi (-2,61% à 75,45€), et Vivendi (-2,53% à 18,08€).  Veolia Environnement a été handicappé par l’abaissement de Deutsche Bank de l’objectif de cours de 21€ à 17,50€. À l’inverse, Lagardère a été porté par la recommandation d’Exane BNP Paribas qui passe de « sous-performance » à « surperformance ».

Du côté des recommandations des brokers, Deutsche Bank ajuste sa recommandation de « conserver » à « achat » sur BMW avec un objectif de cours relevé de 90€ à 110€.

Invest Securities reste sur sa recommandation « d’achat » sur Derichebourg avec un objectif de cours réajusté de 3,30 à 4,40€.

Oddo confirme son opinion « d’achat » sur Plastic Omnium avec un objectif de cours à 37€.

Deutsche Bank passe de « l’achat » à conserver sur Engie avec un objectif de cours revu à la baisse de 17 à 13€.

Sur le marché des changes, mercredi vers 21h00, l’euro valait 1,0533 dollar contre 1,0621 dollar lundi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.