Le CAC 40 de nouveau dans le rouge

Vendredi sur la bourse de Paris, l’indice phare CAC 40 a terminé en baisse de -0,70% à 4528,82 points, dans un volume d’échanges de 3,3 milliards d’euros.

Le CAC 40 de nouveau dans le rouge

Il en a été de même pour le FTSE 100 londonien qui a reculé de -0,33% à 6730,72 points. Le DAX allemand a baissé plus légèrement de -0,20% à 10 513,35 points. L’Euro Stoxx 50 s’est retiré de -0,52 points à 3015,13 points.

Si les élections autrichiennes ont connu une issue favorable à l’Europe avec la candidat des verts, le référendum italien s’est conclu comme anticipé par les sondages par un rejet du projet de Matteo Renzi. Les marchés restent très calmes ce matin en dépit de cette incertitude nouvelle.

Aux États-Unis, les intervenants de marché se sont montrés prudents. Le S&P 500 a très légèrement progressé de +0,04% à 2191,95 points. Le Nasdaq Composite s’est apprécié de seulement +0,09% à 5255,65 points. Le Dow Jones Industrial Average a terminé en recul de -0,11% à 19 170,42 points.

Lors de la séance de vendredi, trois indicateurs anglo-saxons nous sont parvenus. Nous avons tout d’abord obtenu l’indice PMI construction pour le Royaume-Uni au mois de novembre qui s’est établi à 52,8 points (consensus Bloomberg à 52,2 points). Aux États-Unis, 178K emplois non agricole ont été créé pour le mois de novembre, légèrement moins que les prévisions du consensus Bloomberg (+180K). Le taux de chômage a encore reculé pour s’établir à 4,6%, soit le taux le plus bas depuis neuf ans.

Au chapitre des statistiques économiques de la journée, l’indice PMI Services pour le mois de novembre dominera la séance. Il sera publié pour l’Allemagne (consensus Bloomberg à 55 points), la France (consensus Bloomberg à 52.6 points), le Royaume-Uni (consensus Bloomberg à 54,0 points) et les États-Unis (consensus Bloomberg à 54,8 points). Nous connaîtrons également l’indice PMI non manufacturier de l’ISM pour novembre (consensus Bloomberg à 55,5 points).

Les ministres des finances de l’Union Européenne se réuniront dans la journée et le président de la BCE M. Draghi délivrera un discours dans l’après-midi.

Sur les secteurs du Stoxx 600, ceux qui ont le plus progressé sont l’alimentation (+0,38%), les services aux collectivités (+0,30%) et biens de consommation  (+0,20%). Les trois secteurs qui ont le plus reculé sont les banques (-1.31%), les ressources naturelles (-1,15%) et construction & matériaux (-0,90%).

Concernant le palmarès du CAC 40, les trois plus fortes hausses ont été Klépierre (+1,65% à 35,125€), Technip (+1,00% à 66,91€) et Unibail-Rodamco (+0,88% à 205,50€).  Le secteur immobilier a été à l’honneur lors de la séance de vendredi. Le titre Klépierre a ravi la première place du CAC 40 après que le bureau d’études Barclays Capital (filiale de Barclays PLC) a relevé son avis de « Pondération en ligne » à « Surpondérer ». Barclays a également relevé sa recommandation sur le titre Unibail-Rodamco, d’où cette troisième position. Les trois plus fortes baisses ont été BNP Paribas (-2,34% à 54,59€), Vivendi (-2,06% à 17,62€) et Bouygues (-1,94% à 31,57€). Le titre Vivendi a été victime de rumeurs concernant  la volonté du groupe de repartir à l’assaut de l’entreprise italienne Mediaset Premium via sa filiale Telecom Italia. Bien que le groupe Vivendi ait publié un démenti, les investisseurs se sont montrés très méfiants d’où cette avant-dernière position dans le palmarès du CAC 40.

Concernant les recommandations des brokers, Natixis a relevé son objectif de cours sur le titre Elior Group de 22 à 23,50€.

Le même groupe bancaire a rehaussé son objectif cible sur Neopost de 22 à 28€.

Goldman Sachs a pour sa part relevé son objectif de cours sur le titre EDF de 9,20 à 10€.

Kepler Cheuvreux a nettement revu à la hausse son objectif sur Arkema en passant de 90 à 102€.

Sur le marché des changes, l’euro valait 1,0671$ vendredi, contre 1,0659$ la veille.

 

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.