Le CAC 40 progresse

Hier, sur la bourse de Paris, l’indice phare CAC 40 a terminé en hausse de +0,43% à 4508,55 points dans un volume d’échanges de 3,74 milliards d’euros.

Le CAC 40 progresse

Cette hausse est tout aussi mesurée sur les autres places boursières européennes. Le FTSE 100 londonien a pris +0,34% à 6753,18 points, le DAX allemand a grappillé +0,24% à 10 693,69 points et l’Euro Stoxx 50 a progressé de +0,48% à 3044,65 points.

Concernant les bourses américaines, le S&P 500 a réalisé la plus petite des baisses avec -0,01% à 2164,20 points. Le Nasdaq Composite a régressé de -0,36% à 5218,40 points. Le Dow Jones Industrial Average a profité d’une hausse de +0,11% à 18 868,69 points.

Lors de la séance d’hier, deux données macroéconomiques nous sont parvenues d’Asie avec le PIB japonais pour le troisième trimestre qui s’est révélé bien meilleur que prévu à +0,5% alors que le consensus Bloomberg tablait sur +0,2%. L’autre indicateur est chinois, avec la production industrielle qui est ressortie en très forte croissance pour le mois d’octobre en glissement annuel à +6,1% (consensus Bloomberg à +6,2%).

La journée sera riche en indicateurs macroéconomiques à commencer par l’Allemagne qui a déjà publié son PIB pour le troisième trimestre 2016, en progression de + 0,2% (consensus Bloomberg à +0,3%). Nous connaîtrons dans la matinée l’indice des prix à la consommation en glissement mensuel pour le mois d’octobre pour la France (consensus Bloomberg à +0,1%) et pour le Royaume-Uni (consensus Bloomberg à +0,3%). L’indice ZEW sur la situation actuelle en Allemagne est attendu à 61,6 points par le consensus Bloomberg pour le mois de novembre. Un second indice ZEW cette fois-ci sur le sentiment économique en Allemagne pour le même mois paraîtra à 11h00 (consensus Bloomberg à 8,1 points).

Cet après-midi, les Etats-Unis feront part des ventes au détail pour octobre en glissement mensuel (consensus Bloomberg à +0,6%) ainsi que l’indice manufacturier Empire State de la FED de New-York pour novembre, prévu en baisse de -2,5 points par le consensus Bloomberg.

Sur les secteurs du Stoxx 600, les trois plus fortes progressions ont été les banques (+2,08%), les ressources naturelles (+1,84%) et les services financiers (+1,22%). Les trois baisses les plus importantes ont été dans le secteur des services aux collectivités (-2,00%), dans l’immobilier (-1,13%) et dans le secteur de la boisson et de l’alimentation (-1,00%). 

Du côté du palmarès du CAC 40, le podium est composé d’Arcelor Mittal (+4,93% à 6,68€), Airbus Group (+2,94% à 56,37€) et Axa (+2,53% à 22,71€). Après l’annonce de la victoire de Donald Trump, les cours du groupe sidérurgiste Arcelor Mittal ont bondi de +10,49%. L’engagement du président élu de moderniser les infrastructures continue d’avoir un effet bénéfique sur l’action Arcelor Mittal, qui réalise la plus forte performance du CAC 40 depuis le début de l’année 2016. Les trois plus fortes chutes ont été Veolia Environnement (-4,47% à 16,24€), Klépierre (-1,38% à 34,62€) et Accor (-1,38% à 32,93€). Contrairement à Arcelor Mittal, Véolia Environnement continue de dévisser pour inscrire un plus bas annuel. La chute des cours entamée depuis le 1er novembre se poursuit.

Du côté des recommandations des brokers, la banque britannique Barclays a remonté son objectif de cours de Sodexo de 94 à 96€. Berenberg a également procédé à une revalorisation de l’objectif de 83 à 87€ concernant le géant des services.

Crédit Suisse a confirmé sa recommandation de « Surperformance » sur le titre de l’équipementier électrique Legrand tout en rehaussant son cours cible de 55 à 60€.

Jefferies a dégradé son avis sur le titre Bureau Veritas en passant de 22,6 à 18€, tout en modifiant la recommandation de « Achat » à « Conserver ».

Société Générale prévoit de meilleures perspectives financières pour le compte d’Arcelor Mittal et augmente fortement son objectif de 4,50 à 7,54€.

Sur le marché des changes, l’euro valait 1,0740 dollar hier, contre 1,0850 dollar vendredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.