Le CAC 40 soutenu par le pétrole

Hier, les places boursières européennes ont été portées par les valeurs bancaires et les valeurs liées au pétrole. 

Le CAC 40 soutenu par le pétrole

Le CAC 40 a pris +0,77% à 4432,45 points dans un volume d’affaire faible de 2,4 milliards d’euros. Même tendance ailleurs en Europe, où le DAX a gagné +0,74% 10438,34 points, le Footsie londonien a clôturé en hausse de +0,61% à 6849,38, et l’Eurostoxx 50 de +0,66% à 2990,44 points.

Outre-Atlantique, Le Dow Jones gagne +0,61% à 18339,24 points, le Nasdaq 100 a pris +0,18% à 4875,27 points, et le S&P500 de +0,53% à 2171,37 points.

Les faits marquants de la veille étaient l’annonce de l’Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (l’OPEP) d’avoir trouvé un accord sur le plafonnement de sa production totale à 32,5 millions de barils par jour contre 33,24 millions de baril actuellement. Cette déclaration a dopé les cours du pétrole   qui clôturent en hausse de  +5,92% à 48,69 dollars. Le recul des stocks hebdomadaires de brut de -1,88 millions de barils aux États-Unis (consensus Bloomberg +3 millions de baril) avait déjà provoqué un petit sursaut. Par ailleurs, une rumeur a circulé hier sur une éventuelle intervention de Berlin pour sauver la Deutsche Bank. Cette dernière a écarté toute augmentation de capital qui aurait comme conséquence une baisse de la valeur de l’action.

Plusieurs statistiques macroéconomiques animeront la séance d’aujourd’hui. Aux États-Unis, le PIB trimestriel (3ème publication, consensus Bloomberg +1,3%), les inscriptions hebdomadaires au chômage (consensus Bloomberg 206K), et le nombre de logements sur le point d’être vendus (consensus Bloomberg +0,0%) sont prévus pour aujourd’hui. En Allemagne, la variation de l’indice des prix à la consommation d’août (consensus Bloomberg +0,00%), et l’évolution du nombre de chômeurs (consensus Bloomberg -5K).  En zone euro, la confiance des consommateurs de septembre est attendue selon Bloomberg à -8,2.

Les indices sectoriels Stoxx 600 ont tous fini dans le vert. Les trois plus fortes hausses sont les médias (+1,61%), les ressources naturelles (+1,37%), et le secteur de la chimie (1,28%).

Du côté du palmarès du CAC 40, nous retrouvons dans les plus fortes hausses Peugeot (+2,73% à 13,56 euros), Publicis Groupe (+2,61% à 68,08 euros), et Solvay (+2,25% à 102,35 euros). Les plus fortes baisses sont Klepierre (-0,38% à 41 euros), Pernod Ricard (-0,28% à 105,35 euros), et Unibail-Rodamco (-0,21% à 242,60 euros).

Du côté des recommandations des brokers, Liberum confirme son opinion de « conserver » sur TF1 avec un objectif de cours revu de 11 à 10 euros.

Société Générale maintient sa recommandation « d’achat » sur Renault avec un objectif de cours à 96 euros

Oddo confirme son conseil « d’achat » sur Orpea avec un objectif de cours à 82 euros.

Le Crédit Suisse maintient sa recommandation de « surperformance » sur Nike en abaissant l’objectif de cours de 63 à 60 euros.

Sur le marché des changes, mercredi vers 21h00, l’euro valait 1,1215 dollars contre 1,1221 dollars la veille.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.