Les marchés européens dans le vert

Dans une phase ascendante depuis le début de la matinée, la bourse de Paris gagne +1,05% à 4486,68 points (12h50) à la mi-séance, dans un volume d’échanges de 878 millions d’euros.

Les marchés européens dans le vert

Les autres marchés en Europe accompagnent l’indice français dans le vert, le DAX 30 de Francfort est en hausse (+0,29%), le FTSE 100 de Londres gagne +1,10% et l’EuroStoxx 50 s’apprécie de +0,90%.

Le rendez-vous de chaque premier vendredi du mois aux Etats-Unis sur le chômage américain sera au cœur des attentes de la journée. Cette statistique, programmée à 14h30, pourra en effet influencer l’horizon du prochain relèvement des taux directeurs de la Réserve fédérale. Le vice-président de la Fed Stanley Fischer avait déclaré la semaine dernière que deux rehaussements étaient envisageables cette année. À savoir septembre et décembre qui sont les deux seules réunions de l'institution complétées par une conférence de presse de Janet Yellen.

Du coté des marchés asiatiques, le Nikkei 225 s’est stabilisé à -0,01% (16925,68 points). Le Hang Seng s’est apprécié de +0,45% (23266,70 points), et le Shanghai Composite a progressé de +0,13% (3067,35 points).

Aujourd’hui, concernant l’agenda économique, ce matin, l’évolution du nombre de chômeurs en Espagne est parue à 14,4K (consensus Bloomberg à 3,4K).

L'évolution du PIB trimestriel italien pour le deuxième trimestre est de 0,00% conformément aux attentes. L’indice PMI manufacturier de la Grande-Bretagne est ressorti à 49,2 tandis que Bloomberg tablait sur 46,3. À 11h pour la zone euro, les prix à la production mensuels pour le mois de juillet ont été publiés à +0,1%.

Cet après-midi pour les Etats-Unis, à 14h30 paraitront la statistique des créations d’emplois dans le secteur non agricole pour le mois d’août (consensus à 180K) et le taux de chômage pour le mois d’aout (consensus Bloomberg à 4,8%).

Sur le front des matières premières, le baril de Brent progressait de +0,15% à 45,89$ et le baril de WTI était stable à -0,02% à 43,54$.

Sur le marché des changes, l’euro recule face au dollar américain à -0,13%, à 1,1182$. La livre sterling, est stable à +0,01% contre le billet vert à 1,3270$.

Le podium du CAC 40 à la mi-séance était composé des valeurs suivantes : Accor (+3,34%), Veolia (+3,33%) et Essilor (+2,31%). Les plus fortes baisses étaient: LafargeHolcim (-1,39%), Renault (-0,71%) et Société Générale (-0,52%).

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.