Les marchés devraient ouvrir à l’équilibre

La Bourse de Paris a terminé en léger repli hier de -0,24% à 4389,94 points dans un faible volume d'échanges de 1,97 milliard d'euros, les investisseurs privilégiant la prudence avant la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole vendredi.

Les marchés devraient ouvrir à l’équilibre

Parmi les autres marchés européens, Londres a cédé de 0,44%, Francfort a reculé de 0,47% et l'Eurostoxx 50 a lâché 0,26%.

De la même manière que les séances précédentes, Wall Street a fini sans direction, le Dow Jones a perdu -0,12% tandis que le Nasdaq Composite a pris +0,12%. L'indice élargi S&P 500 a perdu -0,06%, à 2182,64 points.

La séance fut très calme, sans événement à l'agenda hormis la rencontre de Matteo Renzi, Angela Merkel et François Hollande lors d'un mini-sommet en Italie.

Par ailleurs, le recul des cours du pétrole a été un élément perturbateur. En dehors de Jackson Hole, c'est l'autre catalyseur de la semaine. Hier, le Brent de la Mer du nord a reculé de -3,38% et le brut léger américain, WTI, a baissé de -2,29%.

Aujourd’hui seront publiés les indicateurs avancés « flash » PMI en Europe et aux Etats-Unis. Une publication sur les ventes de logements neufs outre-Atlantique, interviendra à 16H00 (heure de Paris).

Du côté des secteurs, le secteur défensif de la santé est ressorti en tête (+0,56%), suivi de près par le secteur bancaire (+0,50%), puis le secteur de la chimie (+0,47%).

Du côté des baisses, les ressources de base ont accusé le plus fort retrait (-1,62%), ainsi que le secteur pétrolier (-0,67%).

Du côté des actions du CAC 40, CARREFOUR (+2,74%) est ressortie en tête, suivie par PEUGEOT (+1,76%) puis BNP PARIBAS (+1,02%). Les plus fortes baisses ont été ARCELOR MITTAL (-2,10%), TECHNIP (-1,95%) et NOKIA (-1,55%).

Concernant les recommandations d’analystes, Bernstein est passé sur Carrefour à « surperformance », avec un objectif de cours de 25,50 euros, contre 24,50 euros précédemment.

Barclays a relevé l'objectif de cours sur l’Oréal de 167 à 170 euros à « pondération en ligne » alors que Bernstein passe le sien de 148 à 158 euros.

Enfin sur le marché des changes, l'euro se stabilisait face au dollar. Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), l'euro valait 1,1322 dollar, contre 1,1324 dollar vendredi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.