Les marchés débutent le mois d’août en ordre dispersé

Ce midi, l’indice parisien CAC 40 se replie de -0,42% à 4421,09 points à 12h15, dans un volume d’échange de 867 M€.

Les marchés débutent le mois d’août en ordre dispersé

Sur les autres marchés européens, le DAX 30 de Francfort tient bien puisqu’il est le seul dans le vert (+0,31%), tandis que le FTSE 100 de Londres est à l’équilibre (-0,02%) et que l’EUROSTOXX 50 perd -0,42%.

En Asie, les indices ont légèrement progressé cette nuit à l’image du NIKKEI 225 qui a gagné +0,40% et du HANG SENG qui a progressé de +1,09%. L’indice chinois SHANGHAI COMPOSITE a en revanche reculé de -0,87%.

Après avoir ouvert en hausse, la bourse de Paris continue d’être tirée vers le bas par les valeurs bancaires notamment qui perdent du terrain ce lundi. Pourtant, les banques françaises sont bien positionnées dans les résultats des stress tests publiés vendredi par l’Autorité Bancaire Européenne. La banque Italienne Monte Dei Paschi, ressortie la plus fragile de ces tests, a lancé un plan de recapitalisation constitué d’une augmentation de capital de 5 Mds € et de la cession de 9,2 Mds € de créances douteuses.

Du côté des publications économiques, les indices des directeurs d’achat (PMI) manufacturiers rythment ce lundi. Ils sont ressortis en France à 48,6 (conforme au consensus), au Royaume-Uni à 48,2 (consensus Bloomberg à 49,1), en Allemagne à 53,8 (consensus Bloomberg à 53,7), en Italie à 51,2 (consensus Bloomberg à 52,5) et en Espagne à 51,0 (consensus Bloomberg à 51,5).

Cet après-midi, cet indice paraîtra pour les Etats-Unis à 15h45 (anticipations à 52,9 selon Bloomberg) et sera suivi à 16h par l’indice manufacturier d’ISM (consensus Bloomberg à 53,0).

Les cours du pétrole ont perdu du terrain ce matin : le baril de Brent a cédé -1,33% à 42,95$ et le WTI a reculé de -1,20% à 41,10$.

L’euro a baissé de -0,06% face au dollar américain à 1,1167$.

La livre sterling a reculé de -0,41% contre le dollar américain et valait 1,3176$.

Sur le CAC 40, LEGRAND était en tête de liste en progressant de +4,17%, suivie de loin par SAFRAN (+1,69%) et VEOLIA ENVIRONNEMENT (+1,61%). Du côté des baisses les plus importantes, elles ont été constatées sur SOCIETE GENERALE (-4,76%), AIR LIQUIDE (-3,04%) et CARREFOUR (-2,52%).

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.