Le CAC 40 continue dans le rouge

L’indice parisien poursuit sa baisse à la mi-séance. À 12h20, le CAC 40 diminue de -1,40 % à 4175.62 points, dans des volumes de 878 millions d’euros.

Le CAC 40 continue dans le rouge

Les autres places européennes sont dans le rouge sauf le FTSE 100 londonien qui s’apprécie légèrement de +0,13%. Le DAX 30 se déprécie de -1,40 %, tout comme l’Eurostoxx 50 à -1,39%.

Les actifs refuges semblent de nouveaux être la cible des investisseurs au détriment des actions. Le rendement de l’emprunt allemand à 10 ans a touché un nouveau plus bas historique à -0,1569%, tandis que celui de l’emprunt suisse à 50 ans est passé en territoire négatif pour la première fois de son histoire. Le Yen, autre valeur refuge, progresse de +0,8% par rapport au dollar.

Ce midi, le Président de la Banque Centrale d’Angleterre (BOE) Mark Carney donne une conférence de presse à Londres, concernant le rapport sur la stabilité financière.

Du côté des places boursières asiatiques, le SHANGAI COMPOSITE s’est apprécié de +0,60 %. L’indice NIKKEI 225 a perdu -0,67% et le HANG SENG INDEX de la Bourse de Hong Kong a diminué de -1,46%.

Les cours du pétrole baissent de manière significative à la mi-séance. Le BRENT se déprécie de -2,30 % à 48,89$ et le WTI perd -2,22 % à 47,60$.

L’euro se reprend face au dollar, les cotations se rapprochent de 1,1170$.

La livre est en baisse à la mi-séance à -0,99% face au billet vert, à 1,3156.

Concernant l’agenda économique, ce matin, les indices des directeurs d’achats (PMI) composite et des services sont parus pour la France à 49,6 et 49,9 (consensus à respectivement 49,4 et 49,9) et pour l’Allemagne à 54,4 et 53,7 respectivement à 54,1 et 53,2 (Bloomberg)

L’indice PMI services pour le Royaume-Uni est paru à 52,3 (anticipations 52,8 selon Bloomberg), pour l’Italie à 51,9 (consensus Bloomberg à 50,4) pour l’Espagne il a été publié à 56 tandis qu’il était attendu à 55,0 (Bloomberg).

Cet après-midi, nous attendrons à 16h00 les commandes à l’industrie aux Etats-Unis (consensus Bloomberg à -0,8% pour mai) et les commandes de biens durables sont anticipées pour mai en repli de -2,2%.

Du coté des valeurs parisiennes, une seule valeur est en hausse à la mi-séance, c’est LEGRAND qui au gagne + 0,75% à 46,315€.

Concernant le podium des baisses, PEUGEOT marque la plus forte dépréciation avec -3,56% à 10,830€, ensuite AXA avec -3,22% à 16,985€. Pour finir, SOCIETE GENERALE baisse de -2,77% à 27,025€.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.